Yewwi : Après les huées, la mise au point de Taxawu

dimanche 14 mai 2023 • 3136 lectures • 1 commentaires

Politique 1 an Taille

Yewwi : Après les huées, la mise au point de Taxawu

PUBLICITÉ

La situation est actuellement tendue entre Taxawu Sénégal et Pastef au sein de Yewwi. Les huées à l’encontre de Khalifa Sall ont été la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Ce dimanche, le mouvement des cadres de Taxawu Sénégal est monté au créneau pour s’indigner et alerter. Ci-dessous les grands axes du message lu par Made Codé Ndiaye.

«Certains ont tenté  de vouloir peindre notre leader comme quelqu’un qui va  à un dialogue deal ou qui va vers la compromission. Nous voulons rappeler que  le président khalifa Sall n’est pas  un homme de compromission (…)»

Ce que Khalifa ne fera pas

«Nous avons des identités politiques différentes. Tout ce qu’on demande à nos alliés politiques, c’est de respecter cette différence. La président Khalifa Sall n’est pas un homme radical sur la forme, il défend des valeurs républicaines  et il a l’héritage de Senghor et de Diouf qui ont  fondé cet Etat et cette institution. Donc il ne peut pas être à l’origine de l’effondrement de ces  institution et de la République. Et donc il ne peut pas jouer le même rôle que certains dans l’opposition. Il  faut que donc, qu’on respecte cette ligne de conduite, cette démarcation par rapport aux principes qui gouvernent les partis.»

Les querelles et divisions

«Aujourd’hui nous lançons un appel. Un appel à toutes les forces vives de la nation autour du F24, mais aussi à tous les leaders de Yewwi. La population nous observe. Ce qu’elle veut, ce ne sont pas des querelles, des divisions qui n’ont pas lieu d’être quand on est confrontés à une situation plus urgente. La situation la plus urgente, c’est comment faire pour  se débarrasser du président Macky Sall.»

Des huées non dénoncées

«Il faut que les leaders puissent se parler pour dépasser ces situations. Nous remarquons et nous regrettons les évènements qui se sont produits lors du rassemblement du F24.  Aucun leader de Yewwi ne l’a déploré et ne l’a condamné. Et nous pensons que quand nous sommes dans des combats de principe, aucun leader ne doit être hué lorsqu’il prend la parole.»

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 3136 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial