Youssou Ndour, Wizkid, Fally Ipupa… WAN, un super-concert pour mettre le Covid KO

Covid-19/People

IGFM – Les géants de la musique africaine sont rassemblés pour WAN, un show solidaire diffusé le 25 mai prochain, journée internationale de l’Afrique.

« J’appelle tous les artistes du continent, de la diaspora noire, nos amis, à venir participer au plus grand concert jamais organisé, un concert virtuel, bien sûr, par les temps qui courent. » Dans une vidéo diffusée début mai, le ton de Youssou Ndour est grave, presque présidentiel. La star sénégalaise a accepté de parrainer le WAN Show 2.0.

WAN ? Le drôle d’acronyme renvoie à Worldwide Afro Network, qu’on pourrait traduire par le « réseau afro-mondial », et se prononce comme « one ». Une manière de rappeler que, surtout en temps de crise, on est ensemble.

Pour la journée internationale de l’Afrique, le 25 mai, une centaine de musiciens participeront au WAN Show 2.0. L’événement, qui doit durer deux heures, rassemblera des morceaux enregistrés chez eux par les artistes, ainsi que des allocutions.

Il sera diffusé gratuitement en prime time sur toutes les chaînes nationales africaines et quelques chaînes privées, avec le soutien, notamment, de l’Union africaine.

L’objectif ? « Sensibiliser les populations aux risques d’infection, engager une réflexion collective sur l’Afrique post-crise et soutenir les acteurs de la construction d’une nouvelle Afrique solidaire et innovante », comme l’écrit le groupe de bénévoles à l’origine de l’événement, piloté par le journaliste camerounais Amobé Mévégué, déjà impliqué dans plusieurs actions à vocation sociale.

Casting intergénérationnel

Le casting de l’événement, impressionnant, rassemble les générations et toute la planète afro. On y retrouve presque toutes les superstars du continent : Oumou Sangaré, Tiken Jah Fakoly, A’Salfo, Fally Ipupa, Salif Keïta, Angélique Kidjo… mais aussi des artistes plus jeunes, comme Shan’L, Soul Bang’s ou Sidiki Diabaté. Plus étonnant, des anglophones sont de la partie, comme le Nigérian Wizkid (dont les organisateurs attendent toujours la participation) ou la Kényane Muthoni Drummer Queen. Les Afro-Caribéens ne sont pas oubliés : Tiwony (Guadeloupe) et Kassav’, entre autres, sont eux aussi de la partie. De même que nombre d’Afro-descendants, comme l’artiste brésilienne travaillant en France Flavia Coelho.

L’INITIATIVE EST UN SIGNAL D’ALARME ET DOIT SENSIBILISER LES POPULATIONS

L’initiative en rappelle évidemment une autre, One World : Together At Home, le concert solidaire imaginé par la popstar américaine Lady Gaga en soutien au personnel médical et à l’OMS. Mais il y a au moins deux différences de taille avec l’événement afro : WAN fait la part belle au continent, et ne sera pas diffusé en direct.

« Nous n’avons pas les moyens techniques, étant donné les problèmes de connexion, de réaliser un direct de plusieurs heures, précise Mory Touré fondateur de la webradio itinérante Radio Afrika, qui participe à l’organisation de l’événement. On demande donc aux artistes de nous envoyer des vidéos, puis nous faisons un montage qui sera diffusé le jour J. »

L’initiative, rappelle-t-il, est totalement bénévole, tant du côté des organisateurs que des artistes. « Nous ne prenons pas d’argent, et nous n’en donnons pas. »

Était-il pertinent de se lancer dans cette vaste entreprise alors que le continent compte le moins de cas de contaminations sur le globe ? « Cette initiative est un signal d’alarme… lance Mory Touré. C’est une bonne opportunité pour sensibiliser les populations, continuer à informer, car il y a encore des Africains qui ne croient pas à la maladie. Bien sûr, beaucoup ne peuvent pas se confiner… Mais depuis quelques jours les cas se multiplient, il faut rester vigilant. »

Jeune Afrique