igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Dakaa – 8118 pèlerins consultés dont 8 évacuations à l’hôpital

Actualité

 

iGFM – (Dakar) Les différentes équipes sanitaires mobilisées pour les besoins de la couverture sanitaire des milliers de pèlerins qui ont voulus honorés de leur présence à cette 78ème édition du Daaka, ne chôment pas. En effet, à l’espace d’une semaine de retraite spirituelle qui doit durer dix jours, elles ont eu à consulter plus de 8 000 pèlerins dont 8 malades ont nécessité une évacuation à l’hôpital régional de Tambacounda, a précisé, le Dr Oumar Sané, médecin chef du district sanitaire de Vélingara.

Toutefois, on touche du bois, le Dr Sané et ses collaborateurs, comparés aux éditions précédentes, il y a eu moins d’évacuations «d’habitude à cette période du Daaka, on avait une vingtaine d’évacuations. Cette année pour le moment (hier vendredi 12 avril), on touche du bois, nous en sommes à huit évacuations vers Tamba, dont un malade qui a eu une fracture suite à un accident. D’ailleurs, j’ai appelé la directrice de l’hôpital pour m’enquérir de sa situation clinique. Elle m’a assuré, qu’il va bien».

Plus dans les détails sur les contrôles sanitaires effectués par les différentes équipes déployés en dehors et au niveau du site du Daaka, le Dr Sané renchérit «pour les consultations, l’équipe positionnée au niveau du poste frontalier de Califourou, a eu à procéder à des contrôles sanitaires sur 5524 pèlerins, au niveau du centre de santé de Médina Gounass 857 malades sont consultés, 290 au poste de santé, 984 patients au niveau du site du Daaka et l’équipe médicale des sapeurs-pompiers a eu à consulter 463 patients».

Ce qui fait un total provisoire de 8118 individus consultés. Le Dr Sané précise que tous ces malades ont été bien pris en charge correctement «il n’y a pas eu des complications graves». Leurs premières causes de consultations a-t-il révélé, sont entre autres l’hypertension artérielle, les infections respiratoires aigües, l’épi-gastralgie, la diarrhée et les dermatoses qui sont dues certainement à des piqures d’insectes.

Jules  Sall  (correspondance)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT