igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

G7 : le sommet de Biarritz s’achève sur une «déclaration» commune

Actualité/International

iGFM – (Dakar) – Le sommet du G7 à Biarritz s’est achevé lundi par une « déclaration » d’une page portant sur le commerce et les crises internationales, non par le traditionnel communiqué final pré-négocié auquel la France a renoncé après la volte-face américaine du sommet de 2018.

« Cette page-là je l’ai écrite moi-même, après les séquences de discussions, elle n’a pas été écrite avant, elle a été distribuée aux dirigeants et agréée par les dirigeants », a souligné lors de sa conférence de presse finale Emmanuel Macron, dont le pays préside cette année le G7. « Il y aura un suivi, nous allons mettre en place un suivi indépendant des engagements que nous avons pris » dans cette déclaration dans laquelle n’apparaît pas la question climatique, a-t-il ajouté.

♦ Sur l’Ukraine

« La France et l’Allemagne organiseront un sommet en format Normandie dans les prochaines semaines afin d’obtenir des résultats concrets. » Pour Emmanuel Macron, les conditions sont réunies pour la tenue d’un sommet « utile » des chefs d’Etat et du gouvernement en format « Normandie » (France, Ukraine, Russie, Allemagne) en septembre pour tenter de résoudre le conflit ukrainien.

« Il faut rester vigilants et humbles mais il me semble que par les discussions de ces dernières semaines, nous pouvons avoir de vraies avancées concrètes, j’espère qu’elle se feront pour certaines dès les prochains jours », a-t-il ajouté, citant la question des prisonniers, la ligne de front et la situation politique.

La discussion entre les chefs d’Etat et de gouvernement du G7 n’a toutefois pas permis de dégager un consensus sur le rétablissement du G8 avec la réintégration de la Russie – exclue en 2014 après l’annexion non reconnue par la communauté internationale.

♦ Sur le commerce mondial

« Le G7 est attaché à un commerce mondial ouvert et juste et à la stabilité de l’économie mondiale. Le G7 demande aux ministres des Finances d’assurer un suivi de la situation de l’économie mondiale. » « Pour cela, le G7 veut changer en profondeur l’OMC afin d’être plus efficace dans la protection de la propriété intellectuelle, de régler plus rapidement les différends et d’éradiquer les pratiques commerciales déloyales. » « Le G7 s’engage à trouver un accord en 2020 pour simplifier les barrières réglementaires et moderniser la fiscalité
internationale dans le cadre de l’OCDE
. »

♦ Sur l’Iran

« Nous partageons pleinement deux objectifs : faire en sorte que l’Iran ne puisse jamais se doter de l’arme nucléaire ; et favoriser la paix et la stabilité dans la région. »

♦ Sur la Libye

« Nous soutenons une trêve en Libye qui puisse donner lieu à un cessez-le-feu durable. Nous considérons que seule une solution politique permettra d’assurer la stabilité de la Libye. » « Nous appelons de nos voeux une conférence internationale bien préparée associant toutes les parties prenantes et tous les acteurs régionaux concernés par ce conflit.  » « À cet égard, nous soutenons le travail des Nations unies et de l’Union africaine afin de mettre en place une conférence inter-libyenne. »

♦ Sur Hong Kong

« Le G7 réaffirme l’existence et l’importance de la déclaration sino-britannique de 1984 sur Hong Kong et appelle à éviter les violences. »

►ANALYSE

Emmanuel Macron envisageait de refermer la réunion en se passant de la traditionnelle déclaration. Il y en a finalement une, très succinte, tenant en une seule page. Le texte ne mentionne pas la lutte contre les inégalités dont la France a fait sa priorité durant cette année de présidence du G7. Pas un mot non plus sur les questions environnementales, même si elles ont occupé une place importante durant ce week-end de discussions, et que le G7 a débloqué une aide d’urgence pour lutter contre les feux de forêt en Amazonie.

Ce sommet de Biarritz s’est déroulé dans une ambiance très différente de celle qui était attendue. Chacun pouvait redouter des moments de tension face à Donald Trump. Au contraire, il accepte pour l’instant l’initiative française sur l’Iran et n’exclut pas une rencontre avec le président iranien Hassan Rohani. En 2020, ce sont les États-Unis qui accueilleront le sommet du G7 que Donald Trump souhaite organiser à Miami en Floride.

Auteur : Rfi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT