igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Koussanar : Une dame de 50 ans tue son jeune frère, handicapé, d’un coup de bâton

Société

IGFM – Sadio Bâ, personne à mobilité réduite, a rendu l’âme des suites du violent coup de bâton reçu de sa grande sœur Aldiouma Bâ, âgée de 50 ans.  Jugée pour CBV ayant entrainé la mort sans avoir l’intention de la donner, la dame risque 2 ans d’emprisonnement ferme.

De sources proches de l’enquête, les faits remontent au lundi 13 mai dernier au village de Touba Thiapato dans la commune de Koussanar, département de Tambacounda. La vieille Aldiouma Bâ était à la recherche des sandales de sa fille… Des recherches qui l’ont conduite au domicile de son jeune frère où elle a pris des chaussures de couleur noire. Sadio s’y est vivement opposé, prétextant que les sandales appartiennent à son fils.  Il  s’en est suivi une dispute entre Sadio Bâ, âgé de 38 ans, qui ne jouit plus de toutes ses facultés physiques après un accident de la circulation et sa grande sœur Aldiouma Bâ, âgé de 50 ans. Sadio s’est muni d’une cravache et la vieille d’un bâton. Aldiouma Bâ lui assénera un violent coup lui occasionnant la fracture du  7ème vertèbre en sus des hématomes constatés au niveau du cou.

Informés, les membres de la famille accourent pour tenter de sauver la victime qui décédera au cours de son évacuation. Les éléments de la brigade de recherches, informés de cette affaire, ont aussitôt ouvert une enquête qui s’est soldée par l’arrestation de la vieille Aldiouma le 15 mai puis déférée le 16 mai au parquet de Tambacounda. Sur le déroulement des faits, la prévenue Aldiouma poursuivie pour coups et blessures ayant entrainé la mort sans l’intention de la donner, a réfuté tous les faits, mais elle sera confondue par les déclarations des témoins : Fatoumata Barry, Aliou Bâ et le chef de village, qui ont tous avoué le forfait. Dans son réquisitoire, le substitut du procureur a estimé que les faits de coups et blessures ayant entrainé la mort sans l’intention de la donner sont suffisamment établis. Par conséquent, il a requis 2 ans d’emprisonnement ferme à l’encontre de la dame Aldiouma Bâ. Le tribunal a mis l’affaire en délibéré au mercredi 29 mai prochain.

Pape Ousseynou DIALLO

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT