Massacre de migrants en Afrique du Sud : Vers l’assignation de Prétoria devant la Cpi

International

IGFM – De  l’Ethiopie à la Zambie et du Ghana au Nigeria en passant par les pays d’Afrique Australe, le continent est en ébullition pour dire stop aux Sud-Africains. Selon l’Ong Horizons sans frontières, ces émeutes  contre  les migrants vont créer une crise diplomatique d’une grande envergure jamais connue. C’est la responsabilité du gouvernement Sud-Africain qui est mise en cause.

Selon Boubacar Sèye, la vague des destructions des symboles de l’économie sud-africaine sont des signes que le mécontentement des populations est beaucoup plus profond que ne penseraient nos responsables étatiques.

Ces réactions iront jusqu’à  faire assigner le gouvernement de Pretoria  à la CPI (Cour pénale internationale) pour complicité de crime contre l’humanité et non-assistance à personnes en danger.

C’est pourquoi l’organisation internationale de défense, d’orientation et d’intégration de migrants Horizon Sans Frontières pense que le Nigeria n’attendra pas très longtemps pour entamer cette procédure, après avoir gelé  ses relations d’échanges avec l’Afrique du Sud.

«Tout doit être fait pour éradiquer définitivement  cette nouvelle forme d’Apartheid  en cours en Afrique du sud», laisse entendre Boubacar Sèye.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.