igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Saison touristique au Cap Skirring : Les populations réclament leur part du gâteau

Actualité

 

iGFM – (Dakar) La saison touristique 2019-2020 a démarré hier dans la station balnéaire de Cap-Skirring. A l’arrivée, plus de 120 touristes ont foulé le tarmac de l’aéroport. Des visiteurs qui vont pour l’essentiel trouver refuge au Club Méditerranée, dans les maisons de vacances et parfois dans les campements touristiques.

Dans la station balnéaire, les populations attendaient avec impatience ce premier vol inaugural de la saison touristique. Mais pour ces dernières, «le tourisme toussote à Cap Skirring et nous sommes enrhumés». «A Cap Skirring, les populations ne bénéficient pas, en vérité, des retombées du tourisme», explique Mamadou Diédhiou.

Et d’enfoncer le clou: «dans des hôtels de Cap Skirring, comme le Club Med, les touristes sortent rarement pour aller à la rencontre des populations ou pour aller visiter le centre artisanal ou le village de Cap Skirring qui a tout le temps le charme et la beauté du tourisme de notre cité. Dans les hôtels, on y trouve et on y vend des objets d’art, de la cigarette etc… Pire, les excursions dans certains réceptifs sont contrôlées et vendues par des européens au vue et à la barbe de nos autorités locales qui semblent bien être leurs complices. C’est un scandale. Nous réclamons notre part du gâteau. Nous interpellons le Chef de l’Etat Macky Sall. Les artisans, les guides touristiques, les transporteurs, les mécaniciens, les piroguiers doivent tous bénéficier des retombées du tourisme.

A Cap Skirring, le tourisme ne fait plus le bonheur de nos populations.» La saison touristique qui a démarré depuis hier ne semble pas ainsi faire le bonheur des populations. Résultat, c’est la consternation qui est ici le sentiment le mieux partagé.

Pour rappel, la précédente saison touristique (2018-2019) n’avait pas fourni l’espoir escompté par ces populations. Des populations qui ont déploré la léthargie du tourisme à Cap-Skirring. Elles ont même pointé un doigt accusateur sur l’Etat qui, selon elles, «est à l’origine de toutes leurs souffrances»

 

IGFM

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT