Un match vire au drame à Goudiry : L’attaquant tue le défenseur d’un coup de genou

Société

IGFM – Un match de football entre cultivateurs au village de Faya dans la commune de Komoty, département de Goudiry, a viré au drame. Un attaquant a violemment répondu à un tacle d’un défenseur, maître coranique de son état. Ce dernier rend l’âme suite à un coup de genou.

C’est une partie de football comme ça s’organise partout. Entre copains, entre collègues, entre entités, entre quartiers, ou même entre villages, pour passer le temps et se dégourdir un peu les muscles. Seulement, ce match organisé au village de Faya dans la commune de Komoty, département de Goudiry, avait ce cachet particulier qu’il opposait des cultivateurs qui, après les travaux champêtres, tapent dans le ballon pour juste s’amuser. Un match amical pour raffermir les liens entre ces cultivateurs, qui ont sélectionné un de leurs amis, maître coranique. Seulement, ce qui devait être une fête entre amis, tourne au drame. Un attaquant a violemment répondu à un tacle du maître coranique, qui jouait comme défenseur. Un geste qui a tué le maitre coranique.

Des sources proches de l’enquête racontent que c’est mercredi dernier vers 18 heures que le match de football a été organisé. Une rencontre qui a refusé du monde et au cours de laquelle, le défenseur Méta Sidibé, âgé de 20 ans, maitre coranique, a sévèrement taclé l’attaquant Souleymane Bâ, un cultivateur de 20 ans. Ce dernier se relève et commence à injurier son adversaire, qu’il finit par empoigner, avant de lui donner un violent coup de genou au ventre. Le public s’interpose et calme les deux adversaires, avant que l’arbitre ne mette fin à cette rencontre palpitante. En cours de route, Méta Sidibé, qui rentrait tranquillement en compagnie de ses coéquipiers, commence à se ressentir de vives douleurs au ventre, du fait du coup reçu de son adversaire et finit par s’affaler à terre.

Les multiples tentatives de le secourir sont restées vaines. Il finit par rendre l’âme. Informés, les hommes de Benoit Diouf, commandant de brigade de la gendarmerie territoriale de Goudiry, en compagnie du maire de Komoty et du médecin chef du district sanitaire de Diankémakhan, se sont déployés sur les lieux pour les besoins des constatations d’usage. Le corps sans vie de Méta Sidibé a été acheminé à la morgue du district sanitaire, avant d’être remis aux parents, sur instruction du procureur Demba Traoré, pour les besoins de son inhumation. Le mis en cause est présentement placé en position de garde à vue, en attendant son déferrement au parquet de Tambacounda.

Pape Ousseynou DIALLO

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.