igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Coupe du monde U17 : huit joueurs sénégalais épinglés pour fraude sur l’âge

Sport

iGFM-(Dakar)Les cartilages ont parlé. L’imagerie à résonnance magnétique (Irm) du poignet a révélé des cas de fraude sur l’âge de certains joueurs sénégalais qui aspiraient à jouer le Mondial U-17 au Brésil.

Mayacine Mar n’est pas un footballeur, le cas échéant, il serait un piètre défenseur. Interpellé sur les joueurs recalés par l’Imagerie par résonnance magnétique (Irm) du poignet, le Directeur technique national de football a botté en touche. Il a catégoriquement nié l’existence de test pour déterminer l’âge exact des joueurs sélectionnés pour le Mondial U-17 qui se déroulera au Brésil, du 26 octobre au 17 novembre 2019. Mayacine Mar affirme sans ambages : «Non. Il n’y a même pas de test Irm. Ces joueurs sont (étaient) qualifiés pour la Can (du 14 au 28 avril denier). Ils sont éligibles.»

Les faits sont têtus. Malick Daf a été contraint de laisser à la maison des joueurs présélectionnés pour le Mondial U-17. L’Imagerie par résonnance magnétique (Irm) du poignet qui permet de déterminer, avec une efficacité de 99%, si le joueur a terminé sa croissance, un phénomène qui intervient généralement après 17 ans, a révélé plusieurs cas de fraude sur l’âge. Ils sont au nombre de huit. Abdoulaye Sow, Vice-président en charge de la communication, confirme : «Après la présélection, nous avons fait nos enquêtes avec les médecins. L’entraîneur a fait une présélection de 28 joueurs et tout le monde a été testé. Nous nous sommes rendu compte que des joueurs n’étaient plus éligibles. Certains avaient même participé à la Coupe d’Afrique, mais quand nous avons refait les tests, ils ne sont pas passés. Ils ont franchi une autre étape. C’est une mesure de précaution que nous avons prise de soumettre tout le monde au test. Les Irm ont montré que huit ont dépassé la limite d’âge. Nous avons préféré ne pas les amener, parce que la Fifa va faire une deuxième étude. Et ce serait une humiliation de voir 8, sur les 21, recalés par la Fifa. Même les joueurs qui sont à 50/50, on n’a pas voulu prendre de risque. Les joueurs qui sont partis le 13 octobre dernier sont éligibles. La deuxième étude sera faite par la Fifa. Et ils seront confirmés.»

Le test Irm du poignet a été instauré par la Fifa en 2017, après l’implication du Nigeria dans une vaste tromperie sur l’âge de ses joueurs. Désormais, le règlement de la compétition mentionne, en son article 24 (éligibilité), que «toute association membre participante doit s’assurer que son équipe représentative respecte les limites d’âge». Elles sont articulées ainsi : «la limite d’âge supérieure : aucun joueur ne doit être âgé de plus de 17 ans à la fin de l’année civile au cours de laquelle la compétition a lieu, ce qui signifie que les joueurs doivent être nés le 1er janvier 2002 ou après.» Et la «limite d’âge inférieure : aucun joueur ne doit être âgé de moins de 15 ans à la fin de l’année civile au cours de laquelle la compétition a lieu, ce qui signifie que les joueurs doivent être nés le 31 décembre 2004 ou avant.» Selon le règlement de la compétition, «les associations membres participantes doivent n’aligner que des joueurs éligibles. En cas de manquement à cette obligation, les dispositions du Code disciplinaire de la Fifa pertinentes s’appliquent.» En prenant les devants, la Fédération sénégalaise de football s’évite un gros scandale de fraude sur l’âge. Au même moment, son Dtn s’offre un gros scandale de rétention d’information.

SALIOU GACKOU

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Sport

Aller vers HAUT