« La décision du juge Monaco ne remet pas en cause celle de la justice sénégalaise »

Actualité

 

iGFM – (Dakar) «Sans conteste, la dernière décision du juge Monaco ne remet absolument pas en cause la décision de la justice sénégalaise, malgré le triomphalisme infantile des affidés de Karim Wade. Elle montre juste les limites de la coopération judiciaire, à l’instar des difficultés rencontrées par des pays engagés dans de procédure de recouvrement de bien mal acquis, bien avant ou bien après le Sénégal », déclare Seydou Guèye le porte-parole de l’Apr, qui faisait face à la presse ce vendredi, .

Dès lors, ajoute-t-il, « il nous sera aisé de comprendre que le coup de pub du 18 avril 2018 au Koweit n’est rien d’autre qu’un coup médiatique de plus. Car, suivant les dispositions de l’article L31 du code électoral, Karim Wade sait mieux que quiconque qu’il ne peut être ni électeur encore moins éligible ».

Pour s’en convaincre, dit-il, « examinons en substance, ce que dit l’Article L 31 de notre Code électoral : ne doivent pas être inscrits sur la liste électorale les individus condamnés pour crime, ceux condamnés à une peine d’emprisonnement sans sursis ou à une peine d’emprisonnement avec sursis d’une durée supérieure à un mois, assortie ou non d’une amende, pour l’un des délits suivants : vol, escroquerie, abus de confiance, trafic de stupéfiants, détournement et soustraction commis par les agents publics, corruption et trafic d’influence, contrefaçon et en général pour l’un des délits passibles d’une peine supérieure à cinq ans d’emprisonnement » .

Harouna FALL

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT