La Sûreté Urbaine arrête trois faussaires qui voulaient laver 9 milliards de Fcfa

Société

IGFM-Des djinns qui emportent le mercure et laissent à la place des billets propres, de faux billets en coupures de 10 000 Fcfa qui seraient ramassés dans la rue, une rame de papier et un cutter pour combler des heures libres en écrivant, un dérivé du mercure extrait du thermomètre qui serait recommandé par un marabout pour des talismans et des incantations… Ce sont quelques explications tirées par les cheveux données par trois suspects, arrêtés par la Sûreté Urbaine, dans une affaire de lavage de billets noirs estimés à 9 milliards de Fcfa.

Il s’agit de T. Adongon alias Mouhamed Diop, né en 1977 à Abobo en Côte-d’Ivoire, transitaire, M. Diouf, courtier, né en 1974 et E. H. M. S. Diaw, commerçant né en 1974. Ils ont tous été déférés, selon L’As, devant le Procureur de la République par la Sûreté Urbaine pour « association de malfaiteurs, détention et production de faux billets de banque, blanchiment de capitaux, détention de mercure sans autorisation administrative, faux et usage de faux en documents administratifs ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.