igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Les établissements privés menacent de suspendre les cours

Actualité

IGFM- Le 15 octobre prochain, les établissements privés d’enseignement supérieur suspendront les cours pour 40.000 apprenants. L’Etat doit payer sa dette de plus de 16 milliards, sinon les étudiants risquent de descendre dans la rue.

Pas de nouveaux bacheliers. Pas de cours pour 40.000 étudiants. Le Cadre unitaire des organisations des établissements d’enseignement supérieur privés du Sénégal (Cudopes) n’y va pas de main morte. Pour la totalité des étudiants du privé, l’année académique 2018-2019 sera suspendue. L’Etat doit à ces établissements une somme de 16.445.599.167Fcfa, pour les années académiques 2016-2017 et 2017-2018.

La solution tentée par l’Etat face au trop plein de bacheliers dans les universités publiques du Sénégal, permettant à ceux qui n’ont pas été orientés de poursuivre leurs cursus, semble ne pas fonctionner. Jean-Marie Latyr Sène, Coordonateur du Cudopes, précise : «Nous ne pouvons plus continuer à dispenser les cours, parce que nous devons beaucoup d’argent à nos partenaires,» rapporte l’Observateur. Et de constater, non sans regret : «Nous sommes sur le point de fermer boutique, parce que nous n’y arrivons plus.»

Les 40.000 étudiants concernés prévoient de rencontrer le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Mary Teuw Niane, afin de trouver une solution au problème. S’ils n’y arrivent pas, ils descendront alors dans la rue.

Monia Inakanyambo

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT