igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Péage – Le prisonnier s’agrippe au gendarme dont le véhicule fait des tonneaux et tue un autre conducteur

Société

 

iGFM – (Dakar) L’autoroute à péage a été hier, le cadre d’un accident mortel. Ce drame a été causé par un détenu qui, en cours de déferrement par les pandores de Tivaouane-Peulh, s’était agrippé au conducteur. Le véhicule fait des tonneaux et percute mortellement un autre conducteur. Le Commandement de la gendarmerie a instruit une enquête pour cerner les contours de ce drame scandaleux.

 

Les usagers de l’autoroute à péage ont eu droit hier, à un curieux accident de la circulation qui les a pris de court, à la sortie «A8», précisément entre Keur Massar et Rufisque. Des témoignages et autres recoupements effectués pour en cerner les circonstances, l’accident est survenu en fin de matinée, vers 13 heures. Au cœur de ce drame, un véhicule affecté à la Sous brigade de gendarmerie de Tivaouane-Peulh, rattachée à la Brigade de Niague.

Quelques instants plus tôt, les hommes en bleu de Tivaouane-Peulh convenaient du déferrement devant le Procureur de la république, près le tribunal de Pikine, d’un détenu qui, selon nos sources, est réputé être un belliqueux et dangereux repris de justice. Celui-ci venait d’épuiser un délai légal de garde à vue. Des mesures conservatoires de sécurité sont prises par les gendarmes de Tivaouane-Peulh qui, avant d’embarquer le détenu en question à bord de leur pick-up double cabine, l’ont bien menotté. Il est ainsi isolé à l’arrière du véhicule par les deux gendarmes convoyeurs, le conducteur et son collègue, lesquels ont pris place dans la cabine avant.

 

Le détenu devait être déféré au parquet de Pikine

Ils quittent leur brigade et au bout de quelques bornes parcourus, le pick-up emprunte l’autoroute à péage. Direction, le tribunal de Pikine. Jusqu’ici, tout se passe comme sur des roulettes. Seulement, ils ignoraient que leur «colis», réputé n’être pas un enfant de chœur, mijotait un subterfuge pour s’évader. En bon caïd et assurément, un cinéphile adepte des séries américaines type «Prison break», le détenu a choisi de se mettre dans la peau du célèbre acteur anglais, natif de Chipping Norton, Michael Scofield.

L’accident violent et spectaculaire – Son manège est des plus radicaux. «Bondir à l’improviste sur le gendarme au volant, menacer son intégrité physique, le contraindre à immobiliser le véhicule et filer à l’anglaise.» Les idées bien en place, le repris de justice est passé à l’action. Les menottes toujours aux poignets, il bondit de son siège placé à l’arrière de la double cabine et à l’aide ses menottes, étrangle avec conviction le gendarme conducteur qui roulait à une certaine allure sur l’autoroute à péage. Pris de court, ce dernier a perdu le contrôle du véhicule qui a percuté les glissières. Sous la violence du choc, le véhicule fait plusieurs tonneaux et se retrouve sur l’autre sens de l’autoroute, au grand dam d’un automobiliste, un certain M. Fall qui, roulant dans le sens Dakar – Rufisque, à bord de son véhicule de marque Peugeot «307», sera violemment percuté par le pick-up des gendarmes. La violence du choc est telle qu’il a perdu le moteur de son véhicule. (Voir photo), Aux dernières nouvelles, Fall aurait succombé de ses blessures.

 

Le détenu retenu en observation à l’Hôpital général de Grand-Yoff

Avisés, les sapeurs-pompiers rappliquent sur les lieux et évacuent les victimes, au terme des constats d’usage. Selon des sources avisées, l’un des gendarmes, grièvement blessé, serait admis dans une structure sanitaire de la place. Le détenu qui serait dans un sérieux état clinique, a été acheminé aux Urgences de l’Hôpital général de Grand-Yoff, où il est retenu en observation, sous bonne surveillance. Un accident qui n’a pas laissé indifférent le Haut commandement de la gendarmerie qui, décidé à tirer au clair cette nébuleuse, a instruit l’ouverture d’une enquête. D’ailleurs, nous informe-t-on, hier, en début de soirée, une réunion a été tenue en compagnie des pandores de Niague et Tivaouane-peulh.

L’OBS

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT