La lettre circulaire «ferme» du Président adressée aux agents de l’Etat

jeudi 11 avril 2024 • 5090 lectures • 11 commentaires

Actualité 1 mois Taille

La lettre circulaire «ferme» du Président adressée aux agents de l’Etat

PUBLICITÉ

Dans une lettre circulaire, le tout nouveau président de la République du Sénégal, Bassirou Diomaye Faye, a tenu à s’adresser aux fonctionnaires de l’administration sénégalaises. Ce, pour définir les règles sur lesquelles le travail devra être fait. Surtout dans la gestion de l’argent public.

Le Président Bassirou Diomaye Faye avait déjà annoncé la couleur dans son adresse à la nation du 3 avril dernier. Il vient de le  réitérer dans un message circulaire adressé aux agents de l’administration sénégalaise. Il veut que le travail soit articulé autour des valeurs de transparence et de bonne gouvernance, notamment dans la gestion des ressources financières de l’Etat.

PUBLICITÉ


«Je vous invite, avec toute la considération et le respect que je vous porte, à incarner pleinement les principes de Jub, Jubal, Jubanti. Que la droiture, la probité et l'exemplarité commandent chacun de vos actes. Que votre travail quotidien soit imprégné de ce souci permanent du bien commun, où le service à nos concitoyens et leur bien-être priment sur toute autre considération», lit-on dans le document.

PUBLICITÉ


L’ex agent des impôts et domaines rappelle que la loi portant Code de transparence dans la gestion des finances publiques, établit un cadre légal clair pour l'intégrité des acteurs impliqués dans la gestion des affaires publiques. Et ce texte, ajoute-t-il, «souligne l'exigence d'un comportement éthique et déontologique irréprochable pour tous les agents de l'État, en insistant sur le fait que la transparence n'est pas une option, mais une obligation».


Et donc, le président de la République rappelle aux agents de la fonction publique, qu’ils ont le devoir de veiller scrupuleusement à la bonne gestion des ressources qui leur sont confiées «et de signaler toute infraction aux règles régissant les finances publiques». «Cette démarche n'est pas seulement légale, elle est morale», dit-il. 


C’est pour cela, précise le chef de l’Etat, qu’une grande importance sera accordée à la protection des lanceurs d'alerte,  pour que chacun se sente libre de «partager, en toute sécurité, des informations concernant des irrégularités ou des pratiques contraires à l'éthique et à la loi».


Le chef de l‘Etat, Bassirou Diomaye Faye exhorte donc, les fonctionnaires de l’Etat, à servir avec honneur et dignité, dans le respect des lois, pour le bien-être de tous les Sénégalais.

Galerie photos

Cet article a été ouvert 5090 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

11 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial