AG CONSTITUTIVE ET ADHESION A AIFJ: Les magistrates du Sénégal à la conquête du monde

samedi 21 janvier 2023 • 1545 lectures • 1 commentaires

Actualité 1 an Taille

AG CONSTITUTIVE ET ADHESION A AIFJ: Les magistrates du Sénégal à la conquête du monde

PUBLICITÉ

L’attente a le goût d’une longue peine. D’un crime de lèse-majesté pour qui connaît l’aura internationale de la magistrature sénégalaise qui compte en son sein les femmes juges les plus brillantes du Continent. Les mieux formées de toute l’Afrique.

32 ans après la création de l’Association mondiale des Femmes juges (AIFJ / International Association of Women Judges IAWJ en anglais), une organisation non gouvernementale mise sur pied en 1991 à Washington (USA), l’Association des Femmes magistrates du Sénégal  qui tient son Assemblée générale constitutive ce samedi à l’hôtel Terrou Bi , a décidé de porter la parole de sa profession au concert des Nations. 

PUBLICITÉ


Un engagement aux côtés des 6 500 adhérentes de AIFJ, fondé sur une  solide conviction. Celle de rester en conformité avec son milieu. C’est-à-dire de demeurer, d’abord et avant tout, des membres à part entière de l’Union des Magistrats Sénégalais. Dont le président Chimère Diouf sera l’un des hôtes de marque de la rencontre de ce matin qui sera présidée par le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Ismaïla Madior Fall. 

PUBLICITÉ


Sous la bénédiction des remarquables aînées et magistrats émérites, comme Andrésia Vaz, Dior Fall Sow, Abibatou Youm Siby, Seynabou Ndiaye Diakhaté, le Bureau provisoire va d’abord, à l’image de la première rencontre consultative qui s’est tenue l’année dernière à Dakar, entretenir l’Assemblée des objectifs de l’Association née de la demande forte, vivement exprimée lors du sommet de Fès (Maroc), en 2019, par l’International Association of Women Judges.


«Enfin le Sénégal !», s’étaient exclamées des membres de l’organisation internationale qui n’avaient pas compris l’absence du Sénégal, dont le leadership en terme de combat pour les Droits de la femme est chanté un peu partout sur la planète, à ce regroupement mondial des femmes juges. Désormais, au sortir de l’Assemblée générale de ce samedi, les femmes magistrates du Sénégal pourront répondre : «Nous sommes officiellement là…» Et pour encore bien longtemps !

Cet article a été ouvert 1545 fois.

Publié par

Birame Ndour

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial