Ahmadou Bella Diallo valide la candidature de Macky Sall et taxe les constitutions d’être dictatoriales 

lundi 17 avril 2023 • 18188 lectures • 4 commentaires

Blog 1 an Taille

Ahmadou Bella Diallo valide la candidature de Macky Sall et taxe les constitutions d’être dictatoriales 

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) La démocratie donne la souveraineté au peuple qui a le droit de choisir en son sein celui ou celle qui lui convient pour le mettre à sa tête aussi longtemps que c’est sa volonté. Pourquoi diable la constitution veut limiter le nombre de mandat du président de la république à 2 (nul ne peut faire plus de 2 mandats consécutifs).

Si le peuple est souverains alors dans la démocratie le peuple qui met en place quelqu’un à sa tête a le droit de le maintenir aussi longtemps qu’il le souhaite c’est ça la démocratie alors pourquoi mettre dans vos constitutions que le peuple n’a pas le droit de le mettre plus de 2 fois. Donc vous restreignez ce peuple dans ce cas votre constitution est dictatoriale et en aucun démocratique.

PUBLICITÉ


Tant que le peuple aime et trouve qu’il fait bien le travail pour lequel il a été élu c’est son droit de le maintenir à sa place et que certains ont le droit de ne pas l’aimer c’est leur droit mais tout ça doit se régler dans les votes.

PUBLICITÉ


Mais nous faisons du mimétisme à la française.


En 2008 c’est le Président Sarkozy qui a demandé la limitation des mandants à 2 en France et cette demande de limitation de la fonction présidentielle a 2 mandats à été perçu par les parlementaires français comme étant du mimétisme de la constitution des États Unis (22e amendement suite au maintien au pouvoir de Roosevelt pendant 4 mandats mais meurt le 12 avril 1945 au début de son 4e mandat) et pour cause aucune autres fonctions électives n’est concernée par cette mesure (députés, maires).


L’histoire a retenu que le Président Mitterrand a renoncé à une 3e candidature à cause d’un cancer auquel il succomba peu après la fin de sa Presidence en 1996. Il en est de même pour Jacques Chirac qui renonça en raison de son impopularité, son âge (74 ans à l’époque) et la montée de Sarkozy.


Dans le cas d’espèce l’article 27 de la constitution du Sénégal n’interdit pas à un président de la république élu 2 fois de suite, après un quinquennat au cours duquel une autre personnalité politique a exercé un mandat de 5 ans, d’être de nouveau élu à un troisième mandat. Le texte interdit la succession de plus de 2 mandats (plus de 2 mandats consécutifs) mais il n’empêche pas d’être élu de nouveau ultérieurement (le cas de la Russie).


Par conséquent si un Président de la République démissionne au cours de son deuxième mandat, il n'a pas exercé deux mandats consécutifs, donc il n'y a pas d'obstacle constitutionnel à ce qu'il se représente après sa démission. Son excellence Monsieur le président de la république Monsieur Macky Sall peut alors très bien briguer un 3e mandat.


Ahmadou Bella Diallo
Président du mouvement And Bollo Defar Souniou Rew

Cet article a été ouvert 18188 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

4 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial