Cheikh Ndiaye : "Que Bassirou D Faye arrête ces gesticulations et manipulations dangereuses pour Sonko

dimanche 17 octobre 2021 • 1630 lectures • 0 commentaires

Blog 1 mois Taille

Cheikh Ndiaye : \

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) A Bassirou D. Faye , Sonko sort seul et vaque à ses occupations librement. Parler d'assassinat, n'est qu'une piètre tentative de redorer son image fortement entamée depuis l'affaire Adji Sarr !

Le procureur de la République doit s'autosaisir et entendre le sieur Bassirou D Faye de Pastef , après les propos suffisamment graves sur une supposée tentative d'assassinat contre son mentor Ousmane Sonko.  S'il a des informations tangibles d'ailleurs,  ce n'est pas à l'opinion qu'il doit de prime abord les donner mais plutôt au maître des poursuites.

PUBLICITÉ


Inverser la démarche relève plutôt d'une tentative éhontée de manipulation de l'opinion nationale et internationale à la veille encore de joutes électorales. Naturellement, parler d'assassinat dans un pays comme le Sénégal où l'émotion précède la réflexion,  est aujourd'hui un stratagème utilisé par des politiciens <<  tariyakh >> comme Bassirou D Faye pour redorer le blason d'un Sonko dont l'image est fortement écornée depuis l'affaire Adji Sarr.

PUBLICITÉ


Profiter des heurts entre militants de deux partis à Ziguinchor pour parler d'assassinat , est totalement grave pour que Bassirou Faye ne soit pas entendu dans le fond afin qu'il livre les informations détenues si tant est que celles-ci sont béton et avérées.



Le Sénégal est devenu depuis l'arrivée de Ousmane Sonko dans la scène politique , un hara où la violence verbale et physique sont érigées en modalité dans la praxis politique. Un fait inédit !



Après avoir inauguré la doctrine de la violence, de l'intimidation verbale et de l'agression physique, voilà que l'un des plus grands menteurs de la scène politique actuelle Bassirou D Faye , pour ne pas le nommer, veuille ternir l'image de notre pays, de sa démocratie et de ses acteurs politiques.



Liquider Ousmane Sonko physiquement , à quelles fins  ? Pourquoi quelqu'un qui s'est autoliquidé avec l'affaire Adji Sarr, sa déclaration devant le khalife des mourides, celle tenue sur la Mecque,  sur les anciens présidents de la République,  sur la religion , on aurait vraiment besoin d'attenter à sa vie !



De plus , ce n'est pas sénégalais ces types d'actions comme modalités du jeu et des règles du jeu , dans la vie politique et publique.



Raconter des contre-vérités pour s'attirer la sympathie des sénégalais est de toute façon,  un mauvais rage que nous n'accepterons jamais . Après avoir menti devant tous les sénégalais en disant que Sonko ne connaissait pas Adji Sarr , que le coût du massage était de 300.000 f FCA,  voilà le petit Bassirou mais grand par le talent de menteur, qui nous expose la théorie de l'assassinat.


Vouloir cultiver la violence jusque dans notre plus profond sociétal, est mal venu et nous nous  mettrons en face contre de tels actes et continuerons à prôner un jeu démocratique libre et non violent.



Que Bassirou D Faye arrête ces gesticulations et manipulations extrêmement dangereuses pour Sonko d'abord, qui sort seul et pour le Sénégal ensuite.
Ousmane Sonko vaque librement à ses occupations partout dans le pays ,  en violant même des couvre feu et donc parler d'assassinat,  relève des stratégies de manipulation adoptées par Pastef et ses responsables mais celles-ci ne passeront jamais.


Cheikh NDIAYE
Responsable politique Apr grand yoff Conseiller Municipal 

Cet article a été ouvert 1630 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial