Comment la Direction du King Fahd Palace a "liquidé" 76 travailleurs

jeudi 22 avril 2021 • 1226 lectures • 0 commentaires

Actualité 3 semaines Taille

Comment la Direction du King Fahd Palace a

iGFM - (Dakar) La Direction du KING FAHD PALACE a procédé à un licenciement collectif concernant 76 Travailleurs en avançant un motif économique "qu’elle n’arrive pas à prouver", selon un document parvenu ce jeudi à IGFM.

Selon ce document, depuis le 10 Décembre 2020, la Direction du King Fahd Palace était en train d’orchestrer un plan de liquidation concernant 76 salariés en brandissant le motif économique afin d’opérer à un licenciement collectif. M. Pierre Mbow dit avoir payé des centaines de millions pour les indemnités de licenciement o% se trouve la difficulté économique de pourvoir disposer autant de fonds??? cette somme ne pouvait pas continuer à payer les salaires pour un taux de 50%. Ce licenciement ciblé de 76 travailleurs taillé sur mesure est un règlement de compte !!! 


Profitant aujourd'hui de la pandémie de covid 19, la Direction du King Fahd Palace a saisi l’occasion pour faire un règlement de comptes pour 76 pères et mères de famille qui ont fait tant de sacrifices pendant 30 ans pour tenir ce patrimoine national afin de le léguer à une génération future. 


A leurs postes, la Direction du King Fahd recrute quotidiennement un nombre important de plus de 30 journaliers pour remplacer les licenciés. Les critères retenus pour le licenciement sont l’aptitude professionnelle moindre et la suppression de postes et ce sont ces travailleurs licenciés qui ont formé ceux que la direction a choisi pour les remplacer. 


C'est ainsi que la Direction du King Fahd a introduit une requête à l’inspection régionale de Dakar de licenciement pour motif économique et le 24 décembre 2020, l’inspecteur Alioune Fall a convoqué le Collège des Délégués pour bons offices. Lors de cette rencontre on était surpris de voir la Direction du King Fahd brandir un compte rendu de réunion qui n'était pas signé par les Délégués. Et nous avions fait savoir à l'inspecteur que lors de notre réunion du 10 décembre 2020 il n’a été question de discuter de licenciement pour motif économique ensuite l'inspecteur a levé la séance pour que nous puissions retourner à l'hôtel et continuer les discussions. 


Toutefois on a tenu une réunion le 31 décembre 2020 pour la prorogation du délai de chômage technique et la direction nous a convoqués à nouveau le 4 janvier et le 11 février 2021. Nous avons toujours donné des suggestions à la Direction à savoir de faire des roulements et de payer tout le personnel 50 % afin de réduire les charges, de redéployer le personnel et même avons fait des propositions de départs négociés volontairement. Mais depuis le mois d’Avril 2020 la Direction du King Fahd refuse systématiquement toute proposition faite par le Collège des Délégués. 
A notre grande surprise le vendredi 12 février 2021 les travailleurs reçoivent des "SMS" leur notifiant qu'ils ont été licenciés d'une manière irrespectueuse et inhumaine. 


Malgré le non-respect de la procédure de licenciement pour motif économique la Direction du King Fahd s’obstinait toujours à vouloir licencier 76 vaillants travailleurs le 1er mars 2021 en violation de la loi 97-17 du 1er décembre 1997 portant le code travail notamment en ses articles L60 ; L61 ; et L62. Le Ministre du Travail s’est prononcé le 25 Février 2020 sur les ondes de RFM en précisant le respect des procédures sur le licenciement économique un travailleur de 20ans ne peut être licencié à la place de celui qui a fait 2 ans ou 3 ans. 


A la suite de cela le collège des délégués a introduit une plainte par le canal de la centrale syndicale de la CNTS au niveau de l'inspection régionale de Dakar pour dénoncer ce licenciement que nous jugeons arbitraire et abusif et que l'inspecteur Alioune Fall nous avait convoqués le lundi 22 mars 2021. Lors de la séance, l'inspecteur nous a fait savoir qu'on ne va jamais l'entendre nous dire si la procédure et les critères retenus ont été respectés ou pas conformément à la loi 97-17 du 17 décembre 1997. 


Cependant, le collège des délégués sollicite l'arbitrage du Chef de l’État M. Macky Sall pour que justice soit rendue et l’emploi soit restitué à ces pères et mères de familles qu'on a privés de dépenses quotidiennes, de règlement de loyer, de scolarité pour leurs enfants et de paiement de factures d'eau et d'électricité. 


Pour rappel, le 31 décembre 2011, l’État du Sénégal propriétaire du COMPLEXE KING FAHD, a pris la décision de retirer la gestion de ce fleuron de l’industrie hôtelière sénégalaise au groupe Starwood Hotels & Resorts et de le confier à S.H.A (Société Hôtelière Africaine) représentée par son Président Directeur Général Mr. Mamadou Racine SY.


Le complexe King Fahd a une superficie de 35 hectares de verdure, face à l’Océan Atlantique, dans le quartier résidentiel des Almadies. Le Complexe King Fahd est le fruit d’un don de l’Arabie Saoudite en 1991 d’un coût de 33 milliards, lors du Vème sommet de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI).


D’une capacité d’accueil de 6000 m2 de surface conférence et banquet et ses 378 chambres et suites. Ce complexe portait le nom de « Le Méridien Président » sous le groupe Starwood Hotels & Resorts. Après 9 ans de gestion dans un climat social tendu à cause d'une gestion gabegie et opaque, de licenciements abusifs et de sanctions à la moindre erreur.


Le Directeur d’exploitation Pierre Mbow sur rewmi.com ce jeudi 25 Mars 2021 a dit que l'hôtel King Fahd qu’avant la pandémie faisait un chiffre d'affaires d’ 1 Milliard par mois . La seule question qui vaille d'être posée est : Où est passé tout cet argent avant la pandémie ?

Cet article a été ouvert 1226 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial