Le rejet de la liste de YAW pour les élections des députés de Dakar à la UNE

mercredi 18 mai 2022 • 1919 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Le rejet de la liste de YAW pour les élections des députés de Dakar à la UNE

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Les quotidiens se sont notamment intéressés au rejet de la liste de candidature de Yewwi Askan Wi (YAW) pour l’élection des députés du département de Dakar.

‘’Ce n’est pas à Ousmane Sonko qu’il faut dire que Yewwi Askan Wi a perdu sa liste à Dakar’’, commente L’info, relayant, comme de nombreux journaux, le rejet, par le maire de Ziguinchor (sud) et leader de Pastef (opposition), de la décision de la Direction générale des élections (DGE).

Plusieurs médias annoncent que la DGE a jugé irrecevable la liste de candidature de YAW pour l’élection des députés du département de Dakar en raison de son non-respect de la loi sur la parité entre les hommes et les femmes parmi les personnes investies par ladite coalition.

Selon Sud Quotidien, YAW a un délai de vingt-quatre heures pour introduire un recours en annulation de la décision de la DGE.

‘’A moins d’un tsunami, les sept députés du département de Dakar, qui étaient presque acquis pour la coalition Yewwi Askan Wi, au regard de son éclatante victoire aux dernières élections locales dans ledit département, risquent’’ d’être perdus par YAW, commente-t-il.

‘’Les militants de Yewwi Askan Wi ne doivent en aucun cas avoir une once de doute quant à la réhabilitation de la liste départementale de YAW à Dakar’’, écrit Source A. Un commentaire basé sur les propos du député de Pastef, qui jure que ‘’la liste de Yewwi Askan Wi est recevable et sera reçue’’.

Selon Le Témoin Quotidien, Aminata Touré, de la coalition Benno Bokk Yaakaar, soutient, en parlant des leaders de YAW, qu’‘’ils n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes’’.

‘’Vos bravades n’empêcheront pas la tenue des élections à date échue’’, ajoute le même journal, citant l’ancienne cheffe du gouvernement, qui s’adresse aux leaders de Yewwi Askan Wi.

‘’Sans surprise, la loi de juin 2010 sur la parité a eu raison de la liste de Yewwi Askan Wi à Dakar. Cette coalition, qui a remporté haut la main la capitale lors des dernières élections locales, ne devrait pas présenter une liste au niveau départemental (dans le département de Dakar), lors des élections législatives du 31 juillet’’, commente Le Quotidien.

Selon le même journal, le recours visant l’annulation de la décision de la DGE devrait être déposé ce mercredi auprès de l’institution compétente pour trancher le différend.

‘’Comme un marquage à la culotte. Entre le pouvoir et l’opposition, c’est désormais la guerre de la communication’’, note L’Observateur en relayant le dialogue de sourds de Benno Bokk Yaakaar avec Yewwi Askan Wi.

‘’Le leader de Pastef et tête de liste nationale de la coalition Yewwi Askan Wi bande les muscles. Ousmane Sonko déclare à qui veut l’entendre que la liste départementale de Dakar de leur coalition est recevable et sera reçue. Alors que la Direction générale des élections l’a déclarée irrecevable pour non-respect de la parité’’, résume WalfQuotidien.

L’As et Le Soleil se sont surtout intéressés aux observations faites par le Fonds monétaire international (FMI) sur la conduite de la politique économique du Sénégal.

‘’Le FMI applaudit Macky Sall’’, titre le premier. Selon L’As, un émissaire de ladite institution a salué les dépenses sociales prévues par l’Etat du Sénégal pour plus de 543.000 ménages, ‘’tout en réitérant la recommandation faite par le FMI au Sénégal de poursuivre graduellement la mise en œuvre de sa feuille de route visant à éliminer les subventions, sur le long terme’’.

‘’En dépit des chocs exogènes, d’une hausse de l’inflation (5,5 %) et d’un déficit qui se creuse à 6,2 %, l’économie sénégalaise fait preuve de résilience, juge le FMI à l’issue d’une mission qui a séjourné à Dakar du 5 au 17 mai. La croissance est projetée à 5 %...’’ lit-on dans Le Soleil.

‘’Convictions religieuses’’

Bés Bi Le Jour s’inquiète d’un éventuel retour des coupures d’électricité en raison de ‘’perturbations’’ survenues dans la fourniture d’énergie électrique.

Selon la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec), des coupures survenues récemment sont le résultat d’une mauvaise qualité du combustible qui lui a été livré, rapporte le journal.

Le hic, c’est que les raisons invoquées par la Senelec dans deux communiqués ne sont pas les mêmes, relève le journal.

‘’Ghana dans une tempête’’, titre Stades à la suite du refus du footballeur sénégalais Idrissa Gana Gueye de jouer un match du PSG au cours desquels les joueurs devaient porter des maillots floqués de symboles qui renvoient à l’homosexualité.

‘’La tempête médiatique continue de déferler sur Idrissa Gana Gueye (…) à cause d’un maillot défendant la lutte contre l’homophobie’’, fait remarquer le journal d’informations sportives. ‘’Un épisode qui passe mal auprès de l’entourage du joueur, qui pourrait sceller l’avenir du milieu de terrain sénégalais’’, ajoute-t-il.

‘’L’affaire Idrissa Gana Gueye vire en affaire d’Etat’’, écrit Le Témoin Quotidien, affirmant que ‘’la riposte du Sénégal’’ est menée au plus haut niveau des responsabilités étatiques, Macky Sall s’étant publiquement solidarisé avec le joueur du PSG.

‘’Les Sénégalais font bloc derrière Idrissa Gana Guèye’’, titre Le Soleil en relayant la position du président sénégalais. Macky Sall, en guise de soutien à Gueye, déclare que ‘’ses convictions religieuses doivent être respectées’’.

APS

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1919 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial