Réunion secrète du Pastef- Ce que Diomaye et Sonko ont dit aux responsables de leur parti

mardi 30 avril 2024 • 2749 lectures • 3 commentaires

Actualité 3 semaines Taille

 Réunion secrète du Pastef- Ce que Diomaye et Sonko ont dit aux responsables de leur parti

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Une réunion du parti Pastef a regroupé samedi le Bureau politique, les députés, les élus locaux, les coordonnateurs départementaux, les commissariats du Mouvement national des cadres patriotes (MNCP), la haute autorité de régulation de la formation politique, entre autres.

D’après Source A, qui donne l’information, Bassirou Diomaye Faye et Ousmane Sonko, ont présidé la rencontre à l’hôtel Azalaï. La première depuis la victoire à la Présidentielle du 24 mars dernier.

PUBLICITÉ


Entre autres sujets à l’ordre du jour, souffle le quotidien d’information, il a été question du financement des activités et autres projets du parti comme la construction d’un siège, les nominations dans les postes de Direction, la restructuration du Pastef.

PUBLICITÉ


Face aux responsables du parti, avance la source, le Premier ministre Ousmane Sonko a proposé le chef de l’État Bassirou Diomaye Faye au poste de Président d’honneur du parti. Rappeler que ce dernier a démissionné du poste de Secrétaire général du Pastef, conformément aux règles internes du parti, après avoir prêté serment en tant que cinquième président de la République du Sénégal, le 2 avril dernier.


Quant aux nominations aux postes de responsabilités, le chef de file du Pastef a soulevé « l’impatience des camarades » et reconnu « la lourde et difficile tâche » de choisir. Mais, affirme le journal, Sonko a fermement indiqué que « les choix se feront avec rigueur, sans complaisance aucune ».


Il a aussi insisté sur « l’importance de la formation des militants notamment en matière de communication » afin « d’éviter une rupture avec le peuple et les militants ».


Prenant la parole, Bassirou Diomaye Faye a ajouté que ceux qui seront nommés, devront, en plus d’être « compétents dans leur domaine respectif », participer à l’effort de guerre dans la mobilisation des ressources financières « pour, d’une part, contribuer à la construction du siège de la formation politique, et d’autre part, financer les différentes activités du parti ».


Selon le journal, la tenue d’un Congrès a été aussi évoquée pour lancer le processus de restructuration du Pastef. Mais, celui-ci devrait se faire, d’après le souhait de Sonko, « sans les transfuges à la veille et après la victoire du 24 mars 2024 ».

Cet article a été ouvert 2749 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

3 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial