Amina Badiane : « Je fus la cible de toutes les calomnies, toutes les méchancetés, mais...»

vendredi 24 février 2023 • 1077 lectures • 2 commentaires

People 1 an Taille

Amina Badiane : « Je fus la cible de toutes les calomnies, toutes les méchancetés, mais...»

PUBLICITÉ

iGFM – (Dakar) Poursuivie pour « viol et apologie du viol » suite aux accusations de la miss Sénégal 2020, Fatima Dione, l’affaire a été classée sans suite. Un mois après le verdict de la justice sénégalaise, l’accusée sort de son mutisme pour répondre à ses détracteurs. Dans ce communiqué, Aminata Badiane revient sur cette « terrible épreuve », tout en prônant le pardon.

“Permettez-moi tout d’abord de rendre grâce à Allah (Soubhanahou Wa Talla) de m’avoir prêté la pleine santé afin que je puisse partager avec vous l’immense joie que me procure ce jour de vérité, tant attendu par tous ceux qui de près ou de loin m’avaient renouvelé leur confiance et leur solidarité dans la terrible épreuve que j’ai traversée depuis novembre 2021. Oui ! En début novembre 2021, le monde s’est brusquement effondré sur mes pieds, faisant de moi une paria dans son propre pays, par suite d’accusations d’une personne que j’avais couvée, tant chérie et soutenue dans sa quête de l’épanouissement. Que ce fut terrible ! Lorsque la Miss Sénégal 2020, affirma avoir été victime de violences sexuelles et donc enceinte à la suite d’une agression subie lors d’un événement auquel participait le comité Miss Sénégal. Je fus la cible de toutes les calomnies, toutes les méchancetés, de toutes les inepties, faisant de moi l’incarnation du mal. Je me souviendrai encore longtemps des nombreux plateaux télévisés, des émissions radios, des articles de journaux dans lesquels mon nom fut traîné dans la boue, ma personne vouée aux gémonies.  Au-delà de l’effondrement de l’entreprise à laquelle j’avais consacré tant d’énergies et d’espoir, épaulée par de valeureux fils de ce pays, c’est ma personne qui en reçut un dur coup. j’ai vécu une période difficile. Période brève car au fond de moi, je connaissais la réalité des faits et mon innocence quant aux accusations portées contre moi et le comité Miss Sénégal.
Je me souviendrai encore longtemps de ces personnes qui ont réclamé publiquement et sans sourciller, le retrait immédiat de la licence d’exploitation et la dissolution du comité Miss Sénégal. Ce fut le coup de glas car il s’agissait bien de femmes comme moi, avec l’expertise et l’expérience nécessaires pour enquêter, savoir, comprendre avant de se lancer dans une telle entreprise de destruction de ma personne. Mais je savais que contrairement à la vérité, le mensonge, énoncé délibérément, a toujours été une imposture intellectuelle et est toujours vécu comme une véritable trahison par ceux qui sont victimes de ces inventions. Et c’est pourquoi, renforcée par ma confiance en la justice divine, j’ai saisi celle de mon pays afin que mon honneur et celui de mes valeureux compagnons soient lavés, clairement, indubitablement et définitivement. 

PUBLICITÉ


Je savais que le mensonge a toujours été une corde très courte, il dure le temps d’une rose.
Aujourd’hui, 15 mois après ce déluge sur ma personne et le comité Miss Sénégal, mes compagnons et notre label, Allah (Le Très Haut, l’Omniscient) nous a soutenu dans notre combat et l’affaire a été classée sans suite. 
Et comme le dit Mazouz Hacène «Le mensonge peut cacher temporairement la vérité, mais il oublie qu’aucun nuage ne peut cacher éternellement le soleil ».
En parlant de soleil, je me souviendrai encore longtemps de cette belle phrase de De Vauvenargues “Les feux de l’aurore ne sont pas si doux que les premiers regards de la gloire.” 
Notre soleil, nous du comité Miss Sénégal, vient de se lever à nouveau, nous irriguant d’une énergie si positive qu’il nous impose le pardon, la magnanimité à l’égard de tous ceux qui s’étaient trompés de bonne ou de mauvaise foi dans leur jugement sur cette absurde affaire. 

PUBLICITÉ


Nous vous pardonnons comme l’enseigne notre religion, celle de tous les envoyés d’Allah dont le Prophète Mohamed (SPL) l’Acheveur. Vous pardonner sans oublier, car ce minable incident nous aura appris une chose : le culte de l’amélioration continue de ce que nous faisions. A l’aube de cette nouvelle vie, de la mienne, de mes compagnons tant meurtris comme de l’entreprise Miss Sénégal qui aura subi un très lourd préjudice, permettez moi de remercier mes parents, mes proches, mes avocats, mes partenaires, toutes les personnes de bonne volonté qui nous auront soutenu dans cette rude épreuve Dure aura-t-elle été, merveilleuse et glorieuse sera la page que nous allons ouvrir pour mieux faire rayonner la culture sénégalaise, car c’est d’elle qu’il s’agit, depuis et pour toujours.
Nous aimons ce beau pays et nous continuerons de le fêter avec les valeurs et vertus qui sont les nôtres ; valeurs et vertus que nous avons héritées de nos aïeux et que nous transmettrons, par la grâce de Dieu à nos successeurs !Nous continuerons à nous battre pour la protection des femmes et lutterons toute notre vie contre toutes formes de violence faites aux femmes.
Merci de votre aimable attention”

Cet article a été ouvert 1077 fois.

Publié par

Mame Fama GUEYE

editor

2 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial