Insultes contre Wally Seck - Khalifa rappeur et 6000 problèmes risquent 2 ans, dont 1 an ferme

samedi 26 mars 2022 • 1672 lectures • 2 commentaires

People 2 mois Taille

Insultes contre Wally Seck - Khalifa rappeur et 6000 problèmes risquent 2 ans, dont 1 an ferme

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Si le tribunal suit le réquisitoire du parquet, Khalifa Ababacar Khoureychi Ba dit Khalifa rappeur restera longtemps loin de son micro et des réseaux sociaux. Pour avoir proféré des menaces et des insultes à l'encontre de Wally Seck, il risque 2 ans dont 1 an ferme. Il sera fixé sur son sort le 1er avril prochain.

C'est devenu une tendance. Nombreux sont ceux qui sont sur les réseaux sociaux pour attaquer ou ternir l'image d'honnêtes citoyens. Ce, pour chercher le buzz et faire exploser leurs vues. Khalifa Ababacar Khoureychi Ba dit Khalifa rappeur qui n'est personne d'autre que le fils du célèbre avocat Me Khoureychi Ba et Ansou Badji plus connu sous le pseudonyme de 6000 problèmes, ont été attraits à la barre du tribunal de Dakar pour les faits de menaces, violences et voies de faits au préjudice du chanteur Wally Seck. 
Lequel a été assisté par ses avocats au procès. En effet, après que Wally Seck a porté le tee-shirt aux couleurs Lgbt, Khalifa rappeur avait fait une vidéo pour dénoncer cela avant de récolter, selon lui, des menaces émanant des fans du chanteur qu'il surnomme « Ouly Seck ». A l'en croire, les employés de Wally Seck ne cessent de le menacer. Pis, ils l'ont même agressé. Celui-ci soutient en effet avoir été menacé et agressé. Il avait, à l'en croire, déposé des plaintes, sans succès. C'est pourquoi, dit-il : « je suis armé à chaque fois que je sors. Je me défends ». 
Malgré ses propos assez durs contre le chanteur, il a toutefois avoué que celui-ci ne lui a rien fait. Il a aussi reconnu avoir insulté le faramaren mais a en même temps estimé que les insultes ne sont pas vulgaires. Son codétenu, Ansou Badji agent logistique et influenceur Tik Tok a également soutenu ne pas avoir de problème avec Wally Seck, mais plutôt avec les inconditionnels du jeune artiste. Ces derniers, renseigne-t-il devant le prétoire, lui reprochent de mettre Sidy Diop en statut. « Ils m'ont insulté et j'ai répliqué à travers mon statut WhatsApp. Mais l'insulte n'était pas vulgaire. Ils ont fait une vidéo pour me menacer et m'insulter.
 Waly ne m'a rien fait mais, comme ses proches m'ont insulté sans qu'il réagisse, alors je les ai mis dans le même sac », précise-t-il. Les deux prévenus ont été bien sermonnés par le parquet qui leur a conseillé d'arrêter de vivre sur le dos de l'artiste en cherchant le buzz et de se concentrer sur leur travail. Les avocats de la partie civile ont également raisonné les prévenus afin de les inviter à changer de comportement. Le parquet a requis 2 ans dont 1 an ferme contre eux. Les avocats de la défense ont eux aussi sermonné leurs clients, surtout le fils de leur confrère. Ils ont plaidé l'application bienveillante de la loi. Car, selon eux, les prévenus, après avoir agi sous le coup de la colère, ont fait leur mea-culpa. Le délibéré est fixé au 1er avril.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1672 fois.

Publié par

Mame Fama GUEYE

editor

2 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial