Les syndicats d'enseignants évoquent la "mauvaise foi" de l'Etat

jeudi 26 mai 2022 • 867 lectures • 0 commentaires

Actualité 2 mois Taille

Les syndicats d\'enseignants évoquent la \

PUBLICITÉ

Le gouvernement et les syndicats d'enseignants ne parlent pas le même langage sur les accords signés. Malgré l'annonce faite par le ministre des finances pour assurer que les engagements financiers pris par le gouvernement ont été scrupuleusement respectés, le Secrétaire général du du Syndicat Autonome des Enseignants du Moyen et Secondaire du Sénégal (Saemss), Souarou Sene continue de dénoncer le manque de sincèrité de l'état.

Il confirme que des ponctions ont été opérées sur leurs bulletins de salaire. Mais , il tient à préciser que ces retenus sur les soldes des enseignants n’ont rien n’avoir avec les impôts.

PUBLICITÉ


 

PUBLICITÉ


« Pour le moment, comme on n’a pas une situation nette des salaires ça serait hasardeux de dire ceci, et cela. Mais moi personnellement , j’ai vérifié pour mon cas ce matin, je me suis rendu compte quand même pour dire vrai, si mon cas correspond a tous les autres cas, que l’Etat n’ a pas respecté son engagement. J’ai un montant qu’on m’avait annoncé et qui devrait correspondre à une hausse, mais j’ai vu mon bulletin de salaire, ce n’est pas la même chose. Il y a presque une différence d’environ 100 0000 Fcfa« , a-t-il confié à nos confrères de Senenews.


 


Frustré, le SG du syndicat  le plus représentatif du G7 demande aux deux entités de prendre leur responsabilité. «  Il faut que chacun prenne ses responsabilités. Nous avons déjà travaillé avec l’Etat sur la base d’un tableau très clair et très précis. Tout ce qu’on fera en dehors de ce tableau n’est que dilatoire et par conséquent , cela peut nous amener dans des situations incontrôlées » a-t-il prévenu.


 


Le syndicaliste confesse:  » depuis ce matin, j’alerte , j’ai appelé le directeur du budget , j’ai appelé le ministre de l’éducation et je leur ai dit que l’Etat portera l’entière responsabilité de la perturbations des enseignements apprentissages à partir de cette fin du mois s’il ne respecte pas ses engagements. »


 


Pour Saourou Sene, « il y’ n’aura pas d’examens dans ce pays. Les examens risquent d’être perturbés et compromis, parce que quand même, on ne peut pas à chaque fois revenir sur des choses qui ont été stabilisées. On ne peut pas l’accepter. Il faut que l’Etat respecte les enseignants ».


 


 


Pour rappel, le gouvernement s’engage à défiscaliser l’indemnité représentative de logement allouée aux enseignants à compter du 1er mai 2022. La revalorisation du régime indemnitaire des fonctions dirigeantes et administratives. Les deux parties se sont entendues sur la proposition du gouvernement d’adopter une approche fonctionnelle, en lieu et place de la création de Corps des administrateurs scolaires.


 


 


 


 


 


 


 


 

Cet article a été ouvert 867 fois.

Publié par

Birame Ndour

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial