La réponse de Macky Sall aux leaders de Yewwi Askan Wi à la UNE

vendredi 10 juin 2022 • 732 lectures • 0 commentaires

Actualité 2 semaines Taille

La réponse de Macky Sall aux leaders de Yewwi Askan Wi à la UNE

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Les quotidiens reçus vendredi à l’APS commentent largement la réaction du chef de l’Etat aux menaces des opposants sur la tenue des élections législatives du 31 juillet.

Les élections législatives du 31 juillet prochain se tiendront à la date prévue, malgré les menaces brandies par les partis d’opposition membres de Yewwi Askan Wi (YAW), dont la liste nationale des titulaires a été jugée irrecevable par le ministre de l’Intérieur et le Conseil constitutionnel, a assuré le chef de l’Etat.

’’Maintenant, les menaces sur la non-organisation des élections, ça c’est devant nous. De toute façon, le pays va tenir ces élections (…) Le Conseil constitutionnel a décidé’’, a-t-il déclaré dans une interview accordée à RFI et à France 24.

Macky Sall, répondant à la question de savoir s’il ne craignait pas un embrasement du pays comme lors des manifestations consécutives à l’arrestation d’Ousmane Sonko en 2021, estime qu’‘’il faut éviter de prendre mars 2021 comme une référence absolue’’.

’’Le pays va faire ces élections’’, affiche à la Une Le Soleil qui se fait écho des propos du chef de l’Etat.

’’Macky Sall, droit dans ses bottes’’, dit WalfQuotidien qui écrit : ’’La menace de l’opposition d’empêcher la tenue des élections législatives à cause du rejet par le Conseil constitutionnel de sa liste de titulaires sur la proportionnelle n’ébranle guère le président de la République’’.

’’Macky Sall riposte’’ à Yewwi, selon Bës Bi Le Jour. ’’Les élections législatives auront lieu à date échue, le 31 juillet prochain, si l’on se fie à la déclaration du chef de l’Etat, hier, depuis Paris. Dans une interview accordée à Rfi et France 24, Macky Sall a répondu aux leaders de la Coalition Yewwi askan wi qui jurent qu’il n’y aura pas d’élections si leur liste nationale des titulaires, invalidée, n’y participe’’, écrit le journal.

Selon Kritik, ’’Macky Sall met au défi la bande à Sonko’’. ’’Macky Sall menace’’, soutient La Tribune. ’’Macky Sall, droit dans ses bottes’’, dit L’As.

Pour Sud Quotidien, Macky Sall ’’clôt le débat’’ sur la recevabilité des candidatures et la tenue des élections.

La publication ajoute : ’’Que l’opposition, plus précisément Yewwi askan wi, se le tienne pour dit : les élections législatives (…) se tiendront à date échue. C’est l’avertissement que semble donner le chef de l’Etat aux membres de Yewwi qui menacent de perturber les législatives si leur liste nationale n’est pas validée’’.

Selon le quotidien EnQuête, les leaders de Yewwi askan wi ’’risquent de trouver le président de la République sur leur chemin’’.

Après les menaces de l’opposition sur la tenue des élections législatives, Bennoo Bokk Yaakaar (BBY, majoritaire) ’’lance la riposte’’, selon L’Info qui écrit : ’’la coalition de la mouvance présidentielle, qui était en conférence de presse, jure que les prochaines législatives se tiendront à date échue, advienne que pourra’’.

Le Quotidien aussi parle de la ’’contre-offensive de Bennoo’’.

APS

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 732 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial