Antou Gueye Samba, Coordonnateur APR Ngor - "Le Président Macky Sall nous invite à être en mode fast-track..."

samedi 2 janvier 2021 • 170 lectures • 0 commentaires

Actualité 3 semaines Taille

Antou Gueye Samba, Coordonnateur APR Ngor -

iGFM - (Dakar) La déclaration faite à la nation par le chef de l’Etat, au terme d’une année 2020 sabbatique et difficile, aura suscité cet espoir qui commençait à se perdre, au regard des indicateurs macroéconomiques désagrégés par l’impact de la crise sanitaire vécue par le monde entier. 

 

Au seuil de ce nouvel an, le Président Macky Sall, dans son discours, n’a laissé personne indifférent quant à ses intentions de relance de l’économie, en ciblant des secteurs-clés.  « Dans des domaines aussi complexes que la santé, l’agriculture avec de grands bonds réussis dans la production céréalière, les infrastructures où d’importantes inaugurations vont se faire très prochainement, entre autres secteurs, le Président Macky Sall a simplement séduit, et nous convainc, encore, à croire en ses idéaux républicains pour un Sénégal émergent », se satisfait Antou Gueye Samba.

 

Pour le responsable de l’APR Ngor, « il faut se féliciter que dès l’apparition de la pandémie en mars, le gouvernement a déployé en urgence un important Programme de résilience économique et sociale de 1000 milliards de FCFA, financé par le Fonds de riposte et de solidarité contre les effets de la COVID-19, FORCE COVID-19. Ce Programme a, en effet, permis d’organiser immédiatement la riposte sanitaire et de maintenir la maladie sous contrôle sur l’ensemble du territoire national, notamment par l’aménagement et l’équipement de 52 Centres de traitement des épidémies contre un seul au début de la pandémie ». Mieux, indique-t-il « le gouvernement travaille également à l’acquisition de vaccins dans le respect des règles d’éthique en la matière et poursuit les efforts d’amélioration de notre système de santé ».Saluant les efforts consentis par l’Etat pour relever le plateau médical, Antou Gueye Samba qui se félicite de l’érection de nouveaux locaux et des équipements de dernière génération, estime que le Service des maladies infectieuses et tropicales de Fann a été élevé aux meilleurs standards internationaux. « En 2021, quatre nouveaux hôpitaux seront réceptionnés à Kédougou, Kaffrine, Sédhiou et Touba. 33 Unités d’Accueil d’Urgence et 7 services de réanimation seront mis aux normes à Diourbel, Fatick, Kaffrine, Kaolack, Louga, Matam et Saint Louis. Six centres de dialyse seront ouverts à Ndioum, Kolda, Kaffrine, Sédhiou, Agnam et Kédougou, portant le nombre à 25. La prise en charge des malades du cancer sera renforcée avec la construction du Centre national d’Oncologie de Diamniadio dont les travaux vont démarrer en mars. Déjà, 11 de nos 14 régions sont équipées d’appareils de mammographie, et 4 accélérateurs linéaires pour radiothérapie ont été acquis, en plus de la gratuité de la chimiothérapie pour les malades souffrant de cancers féminins », énumère-t-il., satisfait.

 

S’agissant du secteur touristique en particulier, un des plus durement affectés par la pandémie, Antou Gueye Samba rappelle la mise en place, par le chef de l’Etat, d’un crédit hôtelier d’un niveau jamais atteint de 50 milliards de FCFA. De plus, les importants travaux de protection du littoral de Saly contre l’érosion côtière sur 7 Km, ont permis de sauver 17 hôtels, leurs emplois et d’autres activités de la zone, liées au tourisme. 

 

Evoquant le domaine de l’agriculture pour cette année écoulée, le coordonateur de l’APR Ngor souligne que « grâce à nos efforts, les récoltes de cette saison ont battu tous les records. C’est le cas notamment pour les céréales : riz, mil et maïs, avec 3 811 000 tonnes, couvrant ainsi 95% de nos besoins ; et l’arachide, avec 1 826 590 tonnes. En soutien à nos braves paysans, le prix plancher du kilogramme d’arachide a été relevé à 250 FCFA contre 210 FCFA l’année dernière.

 

La campagne de commercialisation connait un franc succès. En même temps, il faudra assurer l’approvisionnement régulier de l’industrie huilière et la sécurisation des semences. Dans le secteur des transports et des infrastructures, fait savoir M. Samba, Commissaire à la Commission de Régulation du Secteur de l’Electricité (CRSE), « il y a lieu d’espérer qu’en 2021, nous lancerons le chantier   de l’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack sur 100 Km, suivi du projet Thiès-Tivaouane-Saint-Louis, sur 167 Km. Le chantier du Bus Rapide Transit ou BRT entre Guédiawaye et Dakar progresse, et la VDN sera prolongée jusqu’à Diamniadio. S’agissant des infrastructures ferroviaires, le Train Express Régional (TER) sera mis en service en 2021 ; le deuxième tronçon sur l’axe Diamniadio-AIBD étant en phase avancée de préparation ».  

 

Sur le volet aéroportuaire, le chef de l’Etat Macky Sall annonce que l’AIBD verra sa plateforme technique renforcée avec la construction d’un Centre de maintenance aéronautique. Mais pour Antou Gueye Samba, « c’est tout le système du transport aérien national qui sera profondément révolutionné, offrant ainsi une mobilité aérienne jamais égalée sur l’étendue du territoire national, et que de manière générale, avec un budget de 4 589 milliards de FCFA contre 4 251 milliards en 2020,  l'année 2021 devra être une année de relance de l’activité économique, en dépit des aléas liés à la pandémie. Du moins, c’est l’objet du Plan d’Actions Prioritaires ajusté et accéléré, PAP 2A, qui impose aujourd’hui de rester dans le temps de l’action. Le Président nous invite à nous mettre en mode fast-track, pour plus de travail et de résultats ».
#Antou #Gueye #Samba, #Macky #Sall, #Apr

Cet article a été ouvert 170 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial