"Apologie du Viol": L’éclairage accablant d’un juriste !

vendredi 19 novembre 2021 • 2165 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 semaine Taille

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Depuis hier jeudi, les propos de la présidente du Comité miss Sénégal scandalisent l'opinion. Beaucoup voient une apologie du viol dans ses propos. Des défenseurs des Droits de l’homme apportent leur éclairage.

Joint au téléphone par la Rédaction d'iGfm, Me Aboubacary Barro a tenu à souligner la gravité de ces propos. Sommes-nous face à une apologie du viol? «Oui si l’on s’en réfère à la définition stricte de l’apologie  d’un crime ou d’un délit, le viol étant un Crime à la faveur de la loi du 10 janvier 2020, l’apologie est définie comme tout discours ou écrit glorifiant et justifiant un acte réprimé par la loi. Ce qui est prévu et puni par l’article 252 du code pénal», explique-t-il.

Et cet article dispose: «Seront punis d’un emprisonnement d’un à trois ans et d’une amende de 20.000 à 60.000, ceux qui, par les moyens visés par l’article 248 du code pénal, c’est à dire les moyens de diffusion publiques d’affichage radio TV, internet, images, auront fait l'apologie d'un crime ou d un délit.»

"Le Juge a la latitude de retenir
des circonstances aggravantes en l’espèce,
liées à la qualité de la dame"


Et se fondant sur ce texte, le Juge a la latitude de «retenir des circonstances aggravantes en l’espèce, liées à la qualité de la dame qui fait partie du comité Miss Sénégal, qui devrait agir en bon père de famille, qui devait protection à la fille qui était à leur disposition».  Car pour l’avocat, «la dame a justifié le viol par le consentement, ce qui est faux, même si c’est  «niarako sekh», il y a toujours violence, crainte ou tromperie pour qu'il y ait viol le tout sur abus de faiblesse de la fille qui  vise la consécration de miss".

Un Droit de l’hommiste joint par nos soins, de  souligner l’irresponsabilité qui découle des propos incriminés. Y-a-t-il apologie du viol ? Il souligne: «S’agissant d’un fait juridique ( viol ) c’est-à-dire d’un fait qui peut engendrer des conséquences juridiques, elle aurait dû encourager l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur la situation. En justifiant un potentiel crime à savoir  un viol, on peut considérer qu’elle en fait l’apologie  involontairement ou volontairement.»

PUBLICITÉ

Galerie photos

Cet article a été ouvert 2165 fois.

Publié par

Hawa Signaté

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial