En visite à Kiev, Boris Johnson promet de nouvelles armes à l'Ukraine

samedi 9 avril 2022 • 727 lectures • 1 commentaires

International 1 mois Taille

En visite à Kiev, Boris Johnson promet de nouvelles armes à l'Ukraine

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) En visite ce samedi 9 avril à Kiev, le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est engagé à fournir à l'Ukraine des véhicules blindés et des missiles anti-navires.

En Ukraine, la Grande-Bretagne est souvent considérée comme l’alliée politique et militaire numéro 1 en Europe. Et encore une fois, Boris Johnson, en visite à Kiev, n’est pas arrivé les mains vides. Après avoir rendu hommage à l’armée ukrainienne qui a accompli, selon lui, le plus grand fait d’armes du XXIe siècle, le Premier ministre britannique s'est engagé à fournir à l'Ukraine 120 véhicules blindés et des missiles anti-navires.

« Ce que Poutine a fait à Boutcha et Irpin sont des crimes de guerre et ont entaché de façon permanente sa réputation et la représentation de son gouvernement », a-t-il fustigé lors d'une déclaration conjointe avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky.  Vladimir Poutine « a subi un revers. (...) Il va intensifier la pression maintenant dans le Donbass et l'Est », a prévenu Boris Johnson. « C'est pourquoi il est si vital (...) que nous, vos amis, continuions à offrir le soutien que nous pouvons.»

Cette aide s'ajoute à celle annoncée vendredi par le Royaume-Uni comprenant des missiles antiaériens Starstreak et 800 missiles antichars, ainsi que des drones destinés à des « frappes de précision » contre l'armée russe.

Les systèmes de missiles anti-navires permettront de renforcer la défense du port d’Odessa, tandis que les missiles antichars de type NLAW et Starstreak continueront de renforcer différents corps d’armée, précise notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan. Ces équipements portatifs ont permis aux Ukrainiens de mettre en déroute un grand nombre de véhicules blindés russes.

Boris Johnson a également annoncé un prêt d'un milliard de dollars à l’Ukraine, ainsi qu’une levée des tarifs douaniers sur les imports ukrainiens. Le responsable britannique a par ailleurs promis d'intensifier « semaine après semaine » les sanctions contre la Russie et de « s'éloigner de l'utilisation des hydrocarbures russes ».

« D'autres États démocratiques occidentaux doivent suivre l'exemple du Royaume-Uni », a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky. « Il est temps d'imposer un embargo total sur les hydrocarbures russes, d'augmenter les livraisons d'armes à nous », a-t-il poursuivi.

RFI

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 727 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial