Farba Ngom, seul bouclier du Président Macky Sall

lundi 22 août 2022 • 764 lectures • 0 commentaires

Blog 1 mois Taille

Farba Ngom, seul bouclier du Président Macky Sall

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) « Je suis attaqué et ma position  ne me permet pas de répondre »Ces propos du Président Macky Sall  tenus le week-end dernier lors de la rencontre avec les 82 députés de Benno Bokk Yaakar  sonnent encore en écho et donnent une idée de la situation délicate et inédite induite par les résultats du dernier scrutin législatif.

Après dix ans de travail acharné au service du Sénégal de l’Afrique et de la démocratie à travers le monde, le Chef de l’Etat semble esseulé au propre comme au figuré. Tous les ministres et autres Directeurs Généraux, pourtant grassement entretenus aux frais de la République, ont déserté le chemin parsemé d’embûches du combat politique et du débat d’idées.

PUBLICITÉ


En l’état actuel des choses, seul Farba Ngom, maire des Agnams et Lion du Bosséa, émerge du lot et tient la dragée haute à l’opposition. Il est au four et au moulin, se déploie et se dépense sans compter pour le triomphe des idéaux de son Leader et Mentor.

PUBLICITÉ


A l’analyse, le constat est clinique : tous les autres caciques et pontes du régime sont aux abonnés absents et se terrent  quelque part. A la notable exception du ministre de l’urbanisme et maire de Kaffrine, Abdoulaye Sow qui  prête main-forte  à l’édile des Agnams dans cette tâche délicate de défense des idéaux et de la politique de développement inclusif initié à la faveur de la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent(PSE).


L’opposition incarnée notamment par Ousmane Sonko est dans une opération de manipulation tous azimuts d’autant qu’elle profite de la crédulité d’une jeunesse en mal de repères et de modèles sociaux pour opérer  en roue libre et matérialiser sa vile stratégie de désinformation  auprès des masses populaires.


Cette opération de pollution des consciences et de mensonges est orchestrée en particulier par Ousmane Sonko qui a récemment commis la bourde d’un manque de respect notoire envers l’armée, pilier de notre démocratie, notre vivre-ensemble et notre sécurité. Une situation qui a fini de conforter la posture de pyromane que le patron de Pastef ne cesse de mettre en lumière.


C’est justement cette tentative de captation des voix de la jeunesse sous le regard  médusé et le manque de réaction des responsables Benno que dénonce avec la dernière énergie l’Honorable Farba Ngom, connu pour son légendaire courage, son franc-parler mais aussi et surtout ses qualités reconnues et appréciées d’homme de terrain qui n’hésite pas à arpenter les routes les plus difficiles du pays du Nord au Sud, d’Est en Ouest pour porter la bonne parole présidentielle et soulager au besoin les braves populations notamment par l’octroi de dons de toutes sortes. Autrement dit, l’action du premier bouclier de Macky Sall dépasse le simple cadre du Fouta pour embrasser l’étendue du territoire national.


Farba Ngom est un homme  véridique et c’est la raison pour laquelle il n’a jamais  mis les gants pour déplorer l’inexplicable apathie des grands responsables de la mouvance présidentielle face aux assauts nourris d’une opposition revigorée par les derniers développements nés des résultats serrés des élections législatives.


Lors de la longue rencontre avec les députés de la majorité, l’appel pressant de Macky Sall à l’occupation permanente du terrain et à la massification de la base sonne comme une confirmation de la vision de son homme de confiance  et Maire des Agnams qui a de tout temps secoué les troupes de Benno pour de telles initiatives.


Pourtant les multiples réalisations infrastructurelles du Chef de l’Etat (autoroutes, routes bitumées, ponts sur le fleuve Gambie, pont de Foundiougne, infrastructures du PUDC, du PUMA…) plaident largement en faveur du pouvoir.


Idem pour les secteurs sociaux comme l’éducation avec la récente hausse sensible des salaires des enseignants juste avant celle des salariés des agents de la fonction publique. Sans oublier le relèvement des plateaux médicaux et la création d’hôpitaux de dernière génération, fruits d’une réflexion prospective et stratégique à la suite de l’évaluation sans complaisance des effets de la Covid.


Reste juste pour les grands responsables de Benno à se départir de leurs costumes de pachas pour enfiler le bleu de chauffe et emboîter le pas au Lion du Bosséa qui a très tôt compris que l’action politique est avant tout empreinte  d’empathie  et de proximité envers les populations.


 


Ahmed Ndiaye, Spécialiste en Intelligence stratégique, Vice-Président Farba Ngom Head Office ( FNHO)

Cet article a été ouvert 764 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial