« Incitation à casser des bureaux»: Ousmane Faye, leader de MWS rabroue Sonko et fustige sa démarche"

vendredi 29 juillet 2022 • 387 lectures • 0 commentaires

Actualité 2 semaines Taille

« Incitation à casser des bureaux»: Ousmane Faye, leader de MWS rabroue Sonko et fustige sa démarche

PUBLICITÉ

iGFM-(Dakar) Le leader de la coalition Manko Wattu Senegal, Oumne Faye accuse le leader de Yewi Askan Wi, d’incitation à casser les bureaux de vote pour disposer de cartes d’electeurs. Ousmane Sonko s'est encore signalé par une incitation à la violence. Pour demander aux citoyens d'aller retirer leur carte d'électeur, il pouvait utiliser une communication simple et digeste afin de capter son auditoire et faire agir sa cible», a-t-il regrettè. 

Ousmane Faye Faye qui estime que le leader de Pastef a perdu le nord soutient ajoute : «Plus les élections législatives approchent, plus l'on note un affolement du côté de l'opposition, allant jusqu'à s'essayer dans la violence. 

PUBLICITÉ


«En quoi un appel à retirer sa carte d'électeur peut-il donner lieu à des casses et autres agressivités ? C'est quoi cette indiscipline et ce manque de civilité qu'on veut inculquer à nos jeunes ? Non, il faut que cela cesse pour de bon. Il est temps d'apprendre à Ousmane Sonko qu'on est dans un pays civilisé et qu'on doit inculquer à nos progénitures les principes élémentaires de participation utile à la vie communautaire et citoyenne. Ce Sonko-la, est ce qu'il est saint d'esprit même'', s’interroge le responsable de MWS.

PUBLICITÉ



Pour Ousmane Faye ,'' il est temps de faire savoir raison garder à Sonko qu'user de la violence n'a jamais été un principe républicain. On constate qu'à chacune de ses sorties, il se fait dans les menaces. Et s'il pense qu'il détient le monopole de la violence, il est temps qu'il se rende compte qu'il ne pèse absolument rien pour subir les foudres de la correction de l'Etat chargé de veiller à la sécurité des personnes et des biens''.


 
Pour Ousmane Faye, «à trois jours des consultations, la société civile et tous les observateurs de la scène politique, nationaux comme internationaux, doivent éprouver le regret de voir Sonko s'inscrire seul dans des confrontations physiques. 



'' C'est depassé et cela n'en vaut pas la peine, parce que les citoyens vont départager les différents candidats et former une assemblée de continuité pour davantage se retrouver dans la vision du Président Macky Sall '', préconise Ousmane Faye, sur le chemin du retour vers la capitale après une campagne menée au sud et à l'ouest du Sénégal, notamment à Ziguinchor, Fatick et Thiès.

Cet article a été ouvert 387 fois.

Publié par

Birame Ndour

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial