La France refuse un visa à un journaliste syrien ayant livré des informations à la justice

mardi 6 septembre 2022 • 771 lectures • 1 commentaires

International 3 semaines Taille

La France refuse un visa à un journaliste syrien ayant livré des informations à la justice

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Le journaliste syrien qui a travaillé avec de nombreux médias français Hussam Hammoud a aussi découvert des documents concernant des combattants étrangers du groupe État islamique lors de ses reportages à Raqqa. Des informations ensuite transmises à la justice française. Alors qu’il avait déposé une demande d’asile pour lui et sa famille, la France lui a refusé un visa, lundi 5 septembre. Une injustice pour Hussam Hammoud, réfugié en Turquie depuis trois ans et qui s'estime menacé.

Hussam Hammoud a rapporté les exactions commises dans son pays par les jihadistes du groupe terroriste État islamique. Le trentenaire a souvent travaillé en équipe avec des journalistes français, ainsi que pour Mediapart et Radio France.

À Raqqa, ville dont il est originaire, un de ses reportages a permis de découvrir des documents contenant des centaines de noms de jihadistes étrangers : « À ce moment-là nous avons décidé d'un commun accord que ces documents devaient être transmis à la justice française, a-t-il raconté à RFI. On ne pouvait pas se contenter d'en faire un usage journalistique, nous avons décidé de les faire sortir de Syrie pour les remettre à la justice. »

Ces précieuses informations ont atterri au Parquet national antiterroriste à Paris. Hussam Hammoud estime avoir contribué à protéger la France d'un ennemi qui est aussi celui des Syriens. Réfugié en Turquie depuis plusieurs années, marié et père de deux enfants, le journaliste se dit surpris et déçu du refus de la France de l'accueillir. D'autant qu'il s'estime en dager : « J'ai dû déménager car j'ai reçu des menaces sérieuses. J'enquête actuellement sur les circuits de financement du groupe État islamique. Cela me met sous pression, je ne dirais pas que c'est la meilleure période pour moi. »

Menacé sur le sol turc comme en Syrie, Hussam Hammoud s'estime à la merci d'un renvoi dans son pays d'origine.

Contacté par RFI, le Ministère français des Affaires étrangères n'a pas répondu à notre sollicitation concernant la situation du journaliste syrien.

RFI

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 771 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial