La "nouvelle brouille" entre Macky Sall et Mimi Touré à la UNE

mercredi 14 septembre 2022 • 633 lectures • 0 commentaires

Actualité 2 semaines Taille

La

PUBLICITÉ

iGM (Dakar) Les journaux parvenus mercredi à l’APS ont mis l’accent sur, entre autres sujets, les probables conséquences de ’’la nouvelle brouille’’ entre Macky Sall et Aminata Touré, cette dernière ayant publiquement affiché son désaccord sur l’élection du nouveau président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop.

’’Majorité électrique de Benno : Comment Mimi peut faire mal’’, titre Walfquotidien.

Selon la publication, la tête de liste de la coalition présidentielle aux élections législatives du 31 juillet dernier, ‘’humiliée’’, avant-hier à l’Assemblée nationale, Aminata Touré ‘’pourrait faire mal et prendre sa revanche’’.

‘’Elle pourrait en effet quitter la coalition sans perdre son mandat parlementaire, rendant ainsi son bourreau minoritaire’’, indique Walf.

Le journal ajoute que ‘’pour l’instant, elle a affirmé qu’elle reste députée et membre de Benno, mais à tout moment, Aminata Touré peut claquer la porte de la coalition tout en restant députée et faire perdre la majorité absolue à Macky Sall et sa coalition à l’Assemblée nationale’’.

‘’Présidentielle 2024, Mimi, l’autre cauchemar de Macky’’, dit Sud Quotidien à propos de Aminata Touré qui a quitté lundi l’hémicycle peu avant le vote pour le Perchoir.

La publication parle de ‘’nouvelle brouille’’ entre le président de la République, Macky Sall et son ancien Premier ministre, Aminata Touré.

‘’Cette énième, après celles de 2014 (remplacement par Mohammed Boun Abdallah Dione à la Primature) et 2019 (remplacement par Idrissa Seck à la Présidence du Conseil économique, social et Environnemental) entre les deux personnalités du pays risque de déboucher sur un mortal Kombat en perspective de la Présidentielle de février 2024’’, écrit Sud.

‘’D’emblée, la posture de Aminata Touré au sein de l’Assemblée nationale fragilise la mouvance présidentielle qui n’est plus sûr de pouvoir compter sur son vote pour avoir une majorité de 83 députés’’, explique Sud.

Selon Le quotidien Les Echos, l’Alliance pour la République (APR, parti présidentiel) a tenu à ’’féliciter le nouveau président de l’Assemblée nationale Amadou Mame Diop’’.

’’Le choix porté sur Amadou Mame Diop traduit une volonté d’insuffler à la fois une nouvelle dynamique et une responsabilité continue et diversifiée de nos ressources humaines politiques mais aussi toutes les compétences utiles’’, rapporte Les Echos, citant un communiqué de l’APR.

D’autres journaux saluent l’accalmie notée à l’hémicycle après une première journée mouvementée lors de l’installation de la 14ème législature lundi.

’’2ème jour installation de la 14ème législature : Les députés retrouvent la raison’’, constate Enquête.

Selon la publication, ’’après une première journée houleuse, le dialogue a réussi à décanter la situation hier’’.

Vox Populi indique que ’’24 H après l’élection de son président, le bureau de l’Assemblée nationale est complet’’. ’’Les 8 vice-présidents, les 6 Secrétaires élus et 2 questions élus’’, rapporte le journal.

Le Soleil aussi a mis le focus sur l’installation des membres du Bureau de l’Institution parlementaire.

'’24 heures après l’installation du nouveau président de l’Assemblée nationale, les autres membres du Bureau ont été élus hier pour un mandat d’un’’, rapporte le journal.

L’Observateur a mis en exergue la célébration du Grand Magal de Touba, prévu jeudi, et titre : ’’Touba 2022 : le film culte du Magal’’.

A propos de cet évènement religieux, Bës bi le journal affiche à la Une ’’Touba, stature spéciale’’.

’’Sa stature économique, démographique, cultuelle et même politique confère déjà à Touba un statut spécial de facto. Mais cette problématique qui date de longtemps, réclamée parfois par des dignitaires mourides a également été prôné par les hommes politiques qui préfèrent aussi l’appellation +statut particulier+, souligne le quotidien.

Avec APS

PUBLICITÉ


 

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 633 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial