La très salée facture de riz !

jeudi 20 janvier 2022 • 1211 lectures • 0 commentaires

Actualité 3 mois Taille

La très salée facture de  riz !

PUBLICITÉ

Le Sénégal a investi beaucoup d’argent dans son programme d’autosuffisance en riz. Le poids des importations de la denrée, révélé dans les dernières statistiques de la Bceao, montrent un tout autre résultat.

Les importations de riz pèsent toujours aussi lourdement sur la balance commerciale du Sénégal. En effet, la Bceao vient de rendre public son rapport sur la balance des paiements du Sénégal pour l’année 2020. Celui-ci renseigne que les importations de produits alimentaires ont progressé de 10,7% à 773,1 Mds.

Et cette facture alimentaire a été surtout alourdie par les commandes en riz du pays, qui était censé avoir atteint l’autosuffisance depuis 2017. En effet, les approvisionnements en riz sont passés de 177,7 milliards en 2019 à 219,3 Mds en 2020. Soit une hausse vertigineuse de 41,6 milliards de francs Cfa. Presque l'équivalent du budget du ministère des Sports.

Et pourtant, l’Etat avait engagé d’importantes ressources à partir de 2014 pour atteindre l’autosuffisance. Ce, en couvrant intégralement, à l’horizon 2017 la demande nationale en riz blanc de bonne qualité, estimée à 1 080 000 tonnes.

Pour ce faire, d’importantes ressources financières, budgétisées à 424 milliards de francs Cfa, avaient été prévues. Mais pour l’instant, les résultats sont bien peu visibles et la facture des importations fait toujours souffrir la balance commerciale du pays.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1211 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial