Le bilan inégalé du président Macky Sall

jeudi 7 avril 2022 • 1113 lectures • 0 commentaires

Blog 1 mois Taille

Le bilan inégalé du président Macky Sall

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar)     62 ans : l’âge de l’accès du Sénégal à la souveraineté internationale. 62 ans que le Président Macky Sall qui a un an de mois de cette séquence historique redonne une jeunesse au Sénégal. Avec la jeunesse. Pour la jeunesse. Au nom de la jeunesse.  

Et l’Histoire qui sait faire de ces belles histoires scintille de coïncidences heureuses, provoquées par des intelligences et de « droites patiences » aux labeurs féconds, n’a jamais autant donné un éclat si fort au Sénégal qu’avec l’arrivée de Macky Sall à la magistrature suprême. Cela ne souffre d’aucune contestation. Sauf pour ceux qui souffrent de constipation…politique.   

PUBLICITÉ


La mauvaise foi et la posture d’une tête plongée dans la lessive du négationnisme systématique ne peuvent occulter et oblitérer les fulgurances des réalisations nombreuses et de haute qualité qui étonnent même tous les catastrophistes depuis l’arrivée au pouvoir du Président Macky Sall. Ces réalisations dans tous les secteurs sont les phosphorescences illuminent le Plan Sénégal Emergent (PSE) et les multiples programmes de réponses plurielles aux grands défis et enjeux du Sénégal.    

PUBLICITÉ


Ce 4 avril 2022 célèbre au fond les conquêtes d’une jeunesse postindépendance, désireuse de se libérer des pesanteurs du misérabilisme et de la satisfaction à la stagnation.  Elle voit grand dans un monde. Elle voit haut et en hauteur. Dans la grandeur et en grandeur. Elle refuse le confinement du Sénégal dans un train à la traine du progrès. De la ringardise. Voilà là il faut chercher pour comprendre l’essence et la quintessence de la vision du Président Macky Sall.   


 Cette vision, fondation et fondement du PSE, découle de l’ambition qu’il porte, jeune, avec les jeunes de son pays. Le chemin de cette ambition s’adosse sur une efficacité silencieuse, une puissance créatrice, réactive et créative. Au fond, les grandes et utiles querelles de la République et pour la République chez le Président de la République Macky Sall ont été des batailles pour que le Sénégal se hisse au rang d’une nation moderne qui n’a rien à envier aux grandes puissances. Notre pays ne doit pas être une terre fertile d’infertilités sur laquelle s’apitoient afro-pessimistes et autres friands d’exotisme ringard.


     Ce n’est donc pas totalement par hasard que le hasard du présent sourit au Président Macky Sall, avec les formidables pages que le Sénégal vient d’inscrire sur le livre du football africain et mondial.  Cette victoire est aussi celle du Président Macky Sall, même si avec son humilité confirmée, il rend « un vibrant hommage à nos vaillants Lions, qui nous ont offert la première CAN de notre histoire, et la 2e qualification consécutive de notre pays à la Coupe du monde de football. » Il y a aussi à lui reconnaître et à admettre sa part et sa partition dans l’odyssée des Lions qui ont « porté si haut les couleurs nationales ». 


  Rien n’est plus édifiant, plus parlant que les réalisations, nombreuses et variées, multiples et multiformes qui ont à l’actif du Président Macky Sall. En dépit des furies, des fureurs et des férocités d’une pandémie de la COVID-19 peu généreuse pour les nations et les populations, le difficile qui a été le chemin et qui peut-être le sera encore en raison des répercussions des convulsions russo-ukrainiennes, n’a pas empêché des réalisations-phares. 


Dans son message à la Nation, le Président de la République a eu la grande modestie de ne citer que l’inauguration du Stade Abdoulaye Wade de Diamniadio et celle du pont Nelson Mandela de Foundiougne, la mise en service l’autopont de Cambérène, le lancement des travaux de la 2e phase du TER ; « pendant que l’exécution des projets du BRT et de l’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack progresse à un rythme satisfaisant ».  LES FAITS SONT TETUS Que c’est un rude exercice que de dresser le bilan du Président Macky Sall, tellement il est gorgé de réalisations dans tous les secteurs de la vie nationale ! Jamais, -il faut défier là-dessus quiconque d’en donner une preuve contraire-, un Chef d’Etat n’a autant réalisé, à des niveaux de perfection inégalée, et si peu de temps pour changer le visage du Sénégal urbain et rural ! 


En ces temps troubles et troublés, traversés de toutes sortes d’incertitudes davantage alimentées par les réseaux sociaux et autres plateformes numériques, dans lesquels essaiment populistes et vendeurs d’illusions sur les terres fertiles aux idéologies furieuses et funestes, la jeunesse peut se laisser facilement au mirage et au miroir de l’enrôlement et de l’endoctrinement. Pas de catharsis mirobolante pour apporter la posologie adéquate. Plutôt des réponses concrètes.  


 Comme « la mise en œuvre du Programme d’urgence Xëyu ndaw ñi, financé à hauteur de 450 milliards de FCFA sur trois ans, (qui) se poursuit au sein des Pôles-Emploi et Entrepreneuriat pour les Jeunes et les Femmes, de la DER/FJ, de l’ANPEJ, de l’ADPME, du FONGIP, du FERA, du PROMOVILLES, de l’AGETIP, du 3FPT et de la Convention nationale Etat-Employeurs privés. » 


  Les faits sont là, têtus dans leur présent, ferments et fertilisants d’un futur encore plus prometteur. En effet, comme le souligne le Président Macky Sall, dans son message, « au total, dans différents secteurs tels que l’environnement et le cadre de vie, la santé, le tourisme, la sécurité, le service civique national et l’animation socio-éducative, le Programme d’urgence a généré 46 334 emplois, 12 200 bons de formation et financé 86023 bénéficiaires ».     


Pour le reste, la jeunesse sénégalaise doit être à l’image des vaillants éléments notre Armée-nation, armée de femmes et d’hommes debout pour la défense de l’intégrité territoriale, persévérants dans la participation au bien-être des populations. Leur exemplaire et efficace contribution à la lutte contre la pandémie en atteste et leur engagement déterminé à assumer leur mission de défense sans réserve du territoire national. Un autre temps et tempo forts du message du Président Macky Sall concernent la politique de la souveraineté alimentaire. Incontestablement, depuis 10 ans, il a posé les jalons par la mise en œuvre de projets d’infrastructures nécessaires au développement économique et social. Il n’a eu cesse d’appeler et d’apporter des réponses à l’exigence de « produire ce que nous consommons et consommer ce que nous produisons ».


Ainsi des investissements massifs ont été consentis par l’Etat dans les secteurs qui sont les moteurs du développement : l’agriculture, l’élevage et la pêche.    Les expériences réussies des Domaines agricoles communautaires (DAC) balisent le chemin de la réussite en termes de souveraineté alimentaire.


Le Programme spécial de désenclavement, le Programme d’amélioration de la connectivité des zones agricoles du Nord et du Centre, le Programme d’appui aux Communes et Agglomérations du Sénégal, viendront sans doute fortifier et cimenter cette politique de souveraineté alimentaire, rendue plus urgente par la conjoncture mondiale. 


Ainsi le Président Macky Sall réitère son attachement aux politiques d’équité territoriale et de justice sociale. Il veut que « chaque sénégalaise et chaque sénégalais ait sa part de bien-être, de dignité et de décence qu’une nation qui se veut solidaire, unie et indivisible peut offrir à tous ses citoyens. » Le Président Macky Sall se pose et se propose comme le gardien vigilant qui sauvegarde « le legs des anciens à laisser aux générations futures ». Il se présente comme le veilleur sur ce patrimoine national et des exigences attachées à nos valeurs de culture et de civilisation ».


 En effet, il est persuadé que c’est ensemble que les Sénégalais, « sur la voie tracée par (leurs anciens), continuons de bâtir cette nation riche de sa diversité ; cette nation chaleureuse et accueillante, qui nous couve et fait battre notre cœur à chaque instant de notre vie, pour donner vie et force à notre destin commun. »  Qui peut dire et faire mieux ? 

Cet article a été ouvert 1113 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial