Ligue Europa (1/2 finale) : l'OM de Izo Sarr, Iliman...rêve de prendre une option sur la qualif'

jeudi 2 mai 2024 • 1122 lectures • 0 commentaires

Sport 3 semaines Taille

Ligue Europa (1/2 finale) : l'OM de Izo Sarr, Iliman...rêve de prendre une option sur la qualif'

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Ce jeudi à 19h GMT, l'Olympique de Marseille accueille l'Atalanta Bergame à l'occasion de la demi-finale aller de la Ligue Europa. Dans un Stade Vélodrome qui s'annonce bouillant, les Phocéens rêvent de prendre une option sur la qualification.

Dans la saison morose de l'Olympique de Marseille, seulement 7e au classement en Ligue 1, la Ligue Europa représente le seul rayon de soleil. Et ce jeudi, le Stade Vélodrome espère bien s'embraser pour la demi-finale aller contre l'Atalanta Bergame. Sans faire le moindre complexe, l'OM compte sur la ferveur de son public pour faire la différence sur cette première manche.

L'avantage de recevoir à l'aller

Sportivement pourtant, Marseille ne se présente pas dans une forme optimale. Même invaincu sur les 4 derniers matchs toutes compétitions confondues (2 victoires, 2 nuls), le club phocéen a brisé une série de 5 défaites consécutives. Cependant, à domicile, les hommes de Jean-Louis Gasset se montrent généralement solides cette saison. Depuis le début de cet exercice 2023-2024, les Olympiens ont enregistré une seule défaite à la maison : contre le Paris Saint-Germain (0-2) en Ligue 1.

Et sur ce grand rendez-vous européen, l'OM mise sur la folie du Vélodrome pour prendre une option sur la qualification en finale. «L'impression que j'ai, non pas un club, mais une ville entière qui joue une demi-finale de Coupe d'Europe. On ne peut pas se promener sans que les gens nous parlent de ce match», a reconnu le technicien marseillais en conférence de presse.

L'Atalanta, un sacré défi pour l'OM

Problème, l'Atalanta va représenter un sacré défi. Actuellement à la 6ème position de la Serie A, la Dea a réalisé un exploit retentissant face à Liverpool (3-0, 0-1) au tour précédent. Sous les ordres du coach Gian Piero Gasperini, le club italien a des fondations solides, avec un style de jeu attractif et une philosophie offensive, et incarne ainsi un challenge difficile à relever.

«C'est un exemple : ce n'est pas le nom le plus ronflant qu'on ait eu à jouer, mais c'est le meilleur adversaire. Pourquoi ? Il y a un entraîneur qui est là depuis huit ans, il a un système de jeu identifié. Chaque année, il améliore son équipe. Ça fait des années qu'il titille les gros d'Italie. C'est un bon exemple de travail», a d'ailleurs noté Gasset. A l'OM de se sublimer !

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1122 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial