Maodo Malick Mbaye: « Nous avons saisi le mois de la célébration de la femme pour la former"

samedi 11 mars 2023 • 1142 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 an Taille

Maodo Malick Mbaye: « Nous avons saisi le mois de la célébration de la femme pour la former\

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) « Nous avons saisi le mois de la célébration de la femme pour la former, la capacité dans un domaine jusqu’ici entière réservé aux hommes ». Donc, « cette formation qui réhausse la femme est un début d’expérience, un droit inaliénable » a déclaré El Hadji Maodo Malick Mbaye Dg de l’Anamo lors de la remise de parchemin à vingt-quatre femmes frigoristes formées sur les réfrigérants naturels et l’efficacité énergétique.

Cette formation est organisée en partenariat avec l’Agence nationale de la maison de l’Outil (Anamo) vise à renforcer les capacités techniques, en entreprenariat et leadership des femmes frigoristes affiliées au Renaff.

PUBLICITÉ


Piloté par l’Union européenne (Ue), la coopération Allemande et mis en œuvre par l’Agence Allemande de coopération internationale pour le développement sous la tutelle du Bureau national Ozone du ministère de l’environnement rendre dans le cadre de la mise en œuvre du projet Roca qui a pour objectif de réduire l’impact climatique du sous-secteur du refroidissement et de la climatisation. Et ce, en promouvant les technologies à haut rendement énergétique, respectueuses du climat et de l’Ozone.

PUBLICITÉ


Pour la présidente du Renaff, Sokhna Fall Diawara, technicienne en froid et climatisation et non moins formatrice dit ceci : « Nous sommes très satisfaites de la qualité de la formation et ce, de par son contenu. Nous avons appris l’utilisation de la nouvelle réglementation régissant les fluides frigorigènes échelonne l’interdiction des HFC sur trois échéances ». Le Sénégal ayant ratifié le protocole de Montréal tout comme l’amendement de Kigali dans ce sens est tenu de respecter ses engagements en capacitant ces ressources humaines en la matière. Donc, « cette formation nous a permis d’anticiper sur les technologies liées à l’utilisation de ces fluides frigorigènes avec le moindre risque ».


Pour sa part, M. Abdoulaye Mbaye, conseiller technique et coordonnateur du projet Roca fait savoir que l’objectif recherché, c’est de réduire l’impact climatique du sous-secteur du refroidissement dans les pays partenaires. Donc, pour lui « cette formation se justifie par la nécessité de former les ressources humaines de qualité pour changer les pratiques », a-t-il dit.

Cet article a été ouvert 1142 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial