"Nous avons eu une victoire contre la Covid au Magal de l'année dernière.."

mercredi 22 septembre 2021 • 1206 lectures • 0 commentaires

Société 1 mois Taille

\

PUBLICITÉ

Tenir un Magal en pleine pandémie avait fait grincer des dents l’an dernier. Cette année aussi, certains craignent une flambée des cas. Sur Rfm matin, Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaindé Fatma, Président de la Commission Culture et Communication du grand Magal de Touba, s’exprime à ce sujet.

«Avant le Magal de l’an dernier il y avait beaucoup de débat. C’était normal parce que la maladie était méconnue et il n’y avait pas de vaccin. Tout le monde avait peur de la Covid. À commencer par moi. Mais trois semaines après le Magal les cas ont continué à baisser. Et nous avons conclu, en conférence de presse, que le Magal n’a rien augmenté à la pandémie. Et c’est trois mois plus tard, en janvier, que la seconde vague a commencé.

Donc nous avions une victoire l’année dernière. Pour atteindre cet objectif, nous avions pris nos responsabilités après le Ndigueul du Khalife. Nous avions mis en place, au préalable une unité d’alerte et de prévention épidémiologique avec des professeurs, des médecins chevronnés qui ont fait un excellent travail préalable et diagnostiqué le niveau de la pandémie. Donc les décisions sont assises sur des bases scientifiques avec le conseil de personnes avisées (…)

Cette année, la situation est même plus favorable. Il y a le vaccin, de plus beaucoup sont guéris de la maladie et ont donc une immunité temporaire de 3 à 6 mois. Les gens connaissent mieux la maladie et l’on sait que rester à la maison avec la covid c’est mourir de faim. Donc le mieux c’est de sortir aller faire ses activités tout en prenant ses précautions.

PUBLICITÉ


Le président même a appelé à apprendre à vivre avec le virus. Aujourd’hui partout dans le monde les gens font leurs activités, les stades sont pleins les théâtres et autres. C’est pourquoi nous avons pris les mêmes dispositions que l’an dernier dans la prévention et tout, sur le Ndigueul du marabout. Par exemple, sur 1000 journalistes que nous prenions, on n’en a pris que 300 pour qu’il n’y ait pas de rassemblements conséquents.»

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1206 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 26 oct.

lune   Il est 05:21   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Levée du corps d'Abdoulaye Thiam du 12e Gaïndé (Images)

1551 lectures • 0 commentaires

Société 15 heures

Décès de "Thiam Gaïndé" : l'Hommage de Macky Sall

1164 lectures • 0 commentaires

Société 1 jour

"Thiam Gaïndé" n'est plus!

1191 lectures • 1 commentaires

Société 1 jour

Procès de la sextape : le jugement rendu le 24 novembre

704 lectures • 0 commentaires

Société 3 jours

Isolement : «J’étais dans une cellule d’1 mètre sur 75 cm»

1988 lectures • 0 commentaires

Société 3 jours

Darou Mousty : Il casse le bras de son grand frère pour 525 Fcfa

1032 lectures • 0 commentaires

Société 3 jours

Sortie de son prochain Album : Youssou Ndour signe avec Universal

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial