lundi 26 octobre 2020 • 568 lectures • 1 commentaires

Qatar: des passagères forcées de subir des examens gynécologiques à l’aéroport de Doha

International 1 mois Taille

Qatar: des passagères forcées de subir des examens gynécologiques à l’aéroport de Doha

Le 2 octobre, des passagères débarquées d'un avion ont subi des examens gynécologiques forcés à l'aéroport international de Doha, au Qatar. C'est la découverte d'un bébé né prématurément dans les toilettes de l'aéroport qui est à l'origine de l'incident. Il s'agissait apparemment de tenter d'identifier la mère de cet enfant. Les passagères concernées étaient de diverses nationalités, notamment australiennes.

La ministre australienne des Affaires étrangères parle d'événements « extrêmement perturbants et choquants ».


Ce vendredi 2 octobre, les passagers du vol 908 de la Qatar Airways s'étonnent, car cela fait plus de trois heures qu'ils ont embarqué dans cet avion à destination de Sydney, en Australie, et il n'y a toujours pas de décollage.


L'avocat autrichien Wolfgang Babeck était l'un des 42 passagers : « Nous avons appris que cela ne concernait pas seulement notre avion, mais que l'aéroport tout entier était fermé. Nous avons été informés que les femmes devaient descendre de l'appareil. Dès que les femmes ont quitté l'avion, des agents de sécurité sont montés dans l'avion et l'ont fouillé pour vérifier que personne ne s'y cachait. Environ une demi-heure plus tard, les femmes étaient de retour à bord et il est apparu que quelque chose d'horrible s'était produit, car elles étaient toutes extrêmement perturbées et très choquées. L'une des femmes pleurait et beaucoup d'autres ne parvenaient même pas à croire que cela s'était passé. »


L'identité de la mère du bébé toujours inconnue 


Les passagères, de différentes nationalités, racontent avoir dû se dévêtir pour subir un examen gynécologique. Selon l'avocat Wolfgang Babeck, les femmes ont été escortées à l'intérieur du terminal où, au sous-sol, elles ont été présentées à une femme docteur qui a pratiqué l'examen visant à déterminer si l'une des passagères venait d'accoucher.


On ne connaît pas le nombre exact d'avions et donc de passagères concernées par ces événements du 2 octobre. Les autorités de l'aéroport de Doha assurent que l'opération visait à venir en aide à la mère qui venait d'accoucher, mais celle-ci n'a pas été identifiée. Le bébé, lui, est en bonne santé.


Selon la ministre australienne des Affaires étrangères, la publication par le Qatar d'un rapport sur cet incident est « imminente ».

#QATAR #TRANSPORT #DROITSDESFEMMES

Cet article a été ouvert 568 fois.

Publié par

Monia inakanyambo

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 2 déc.

lune   Il est 18:49   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Coupe CAF : des tests Covid 19 recalent le Jaraaf de Dakar !

395 lectures • 0 commentaires

Sport 3 heures

Manchester United-PSG : des raisons de suivre ce choc de titans

142 lectures • 0 commentaires

Sport 5 heures

«Au Sénégal, il mangeait des crocodiles»… Mbaye Diagne victime de racisme à la télé

645 lectures • 0 commentaires

Sport 5 heures

Covid, point du jour: Un décès et une inquiétante montée en flèche des cas!

781 lectures • 0 commentaires

Société 8 heures

Des ingénieurs chinois attendus à Dakar pour la rénovation du Stade Léopold Sédar Senghor

412 lectures • 0 commentaires

Sport 16 heures

Ligue des Champions : l'OM gagne enfin!

148 lectures • 0 commentaires

Sport 17 heures

Les Femmes de Bolloré Transport & Logistics offrent du matériel médical à l’hôpital Le Dantec

Téléchargez notre application sur iPhone et iPad
*Bientôt disponible sur Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial