“Victimisation, création d'un parti politique” : Souleymane NDIAYE parle des incongruences de Aminata TOURÉ

jeudi 15 septembre 2022 • 9755 lectures • 615 commentaires

Actualité 2 semaines Taille

“Victimisation, création d'un parti politique” : Souleymane NDIAYE parle des incongruences de Aminata TOURÉ

PUBLICITÉ

“Aminata TOURÉ cherche à  jouer la carte de la manipulation en voulant se faire passer par ailleurs pour une victime”. C’est la severe reaction servie par le leader de la S2D, Selon Souleymane NDIAYE. 

“Elle n'est pas cohérente avec son moi intérieur, quand elle affirme vouloir garder sa fonction de député en sachant qu'elle est incompatible avec le militantisme dans un parti politique différent de celui dans lequel elle milite déjà. Car, cela entraînerait son exclusion de sa formation d'origine l'APR et sa déchéance de son statut de député issu de la Coalition qui l'a porté à l'Assemblée Nationale”, a-t-il regretté dans une note reçue à iGFM. 

Pour Souleymane Ndiaye, “Ce n'est pas avoir confiance en ses convictions, être cohérente avec elle-même et surtout respecter ceux qu'elle veut embarquer dans son projet de parti. Autrement, c'est une façon de dire sans le dire "j'ai d'autres convictions politiques, puisque je vais créer mon parti, venez rejoindre mon aventure, je ne démissionne pas, je reste aussi à l'APR et dans Benno, et je vais conserver dans le même temps mon fauteuil de député en attendant d'être éjectée de mon siège de député, après avoir été en violation de la loi et du règlement intérieur de l'Assemblée Nationale". Donc, c'est clair qu'elle fait de l’agitation pour se trouver un petit espace. Je crois qu'il faut respecter l'intelligence des sénégalais. Si elle est  cohérente avec ses propos, elle doit quitter l’Assemblée Nationale et s’engager dans un combat selon ses propres convictions”, dit-il.

Le Directeur des infrastructures aeroportuaires ajoute, “en plus, on la voit partout faire de la propagande, en vilipandant la société sénégalaise toute entière quitte à renier malhonnêtement tous les acquis enregistrés par notre pays dans l'autonomisation et la promotion de la femme et de ses droits.”

Souleymane de rappeler à Aminata Tourè  “qu'elle a été tête de liste de la Coalition au pouvoir à des élections législatives. Pour une femme, c'est bien une première et il faut oser le souligner. Dans ce même Sénégal, notre pays, nous assistons à une assemblée plurielle depuis la loi sur la parité qui a propulsé au devant de la scène politique nationale beaucoup de femmes. Lors des concours nationaux de la police, de la douane et de l'armée, les places sont accordées de manière paritaires. Les programmes de sensibilisation et d'encouragement de la scolarisation des filles, y compris dans les filières scientifiques, ont permis d'atteindre des taux de scolarisation et de réussite quasi-équivalents filles/garçons et ces dernières années on note d'ailleurs une percée des filles, notamment dans les matières scientifiques. Nous avons beaucoup de femmes Minsitres et d'ailleurs le Ministre de la Jeunesse est aussi une femme Néné Fatoumata NDIAYE.”

Le patron de S2D estime egalement que , “Mimi TOURÉ ne doit surtout pas confondre ses ambitions personnelles à la situation générale et au statut de la femme dans notre pays. Nous lui demandons de porter ses ambitions personnelles avec plus de dignité et d'éviter d'entrer sur le terrain de la manipulation, de vilipender tout un peuple pour des intérêts crypto personnels”.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 9755 fois.

Publié par

Birame Ndour

editor

615 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial