Ziguinchor: Plus de cinquante (50) femmes de ménage ou employées de maisons à l’école de l’hygiène et de la sécurité domestique

lundi 31 mai 2021 • 439 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 semaine Taille

Ziguinchor: Plus de cinquante (50) femmes de ménage ou employées de maisons à l’école de l’hygiène et de la sécurité domestique

iGFM - (Dakar)  Crée en 2011, le Mouvement des Employés de Maison du Sénégal est présente depuis ce lundi matin dans la capitale sud du pays. «Il s’agit pour nous, en ce jour de lundi 31 mai 21, d’offrir à plus de 50 femmes de ménage ou employées de maisons une formation en hygiène et en sécurité domestique», explique Mme Mané, Joséphine Diouf présidente dudit mouvement.

«Notre objectif est de défendre aussi les causes des domestiques et les gens de maisons. Nous comptons plus de 500 membres sur les territoires de Fatick, Kaolack, Mbour, Niodior, Dakar, Ziguinchor, Fouta, Saint-Louis, Kolda et Sédhiou. Nous sommes composés de boys, de nounous, de lingères, de gestionnaires ménagères, d'élèves, d'étudiants, de diplômés, de gardiens, de chauffeurs, de répétiteurs, des maîtres coraniques.... », a ajouté Mme Mané, Joséphine Diouf.


Le Mouvement des Employés de Maison du Sénégal après avoir bénéficié un financement de 77 millions de FCFA de 3FPT, «nous faisons un placement de domestique, de l'orientation, de la sensibilisation et de la formation. C'est dans cette optique que nous avons offert des formations respectives à ces femmes de ménage en restauration, en alphabétisation.


Des formations qui ont démarré depuis le 5 avril dernier dans des régions comme Fatick, Kaolack, Dakar et aujourd’hui Ziguinchor. L'objectif de cette formation est le renforcement des capacités des domestiques et gens de maison. Nous allons aborder divers thématiques. Comme l'hygiène domestique, le protocole de nettoyage (sanitaires, protocole des produits), la sécurité et le comportement par rapport à l’environnement de travail des femmes de ménage. Compte tenu de leur niveau d'études, l'essentiel de la formation est sous support visuel. D'autres formations telles que la couture, l’entreprenariat, l’économie familiale sont à venir», a conclu Mme Mané, Joséphine Diouf.


IGFM

Cet article a été ouvert 439 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial