Euro 2020 : Danemark, Tchèque et Suisse dominent l'équipe type des 8es de finale

mercredi 30 juin 2021 • 374 lectures • 0 commentaires

Sport 2 mois Taille

Euro 2020 : Danemark, Tchèque et Suisse dominent l\'équipe type des 8es de finale

iGFM (Dakar) Après de belles surprises lors des huitièmes de finale de l'Euro 2020, Danemark, Tchèque et Suisse dominent l'équipe type.

-Tomas Vaclik (Tchéquie) : la Tchéquie revient de très loin. On n'attendait pas cette nation en quart de finale de l'Euro et pourtant ils l'ont fait en éliminant les Pays-Bas en huitièmes. Leur portier, Tomas Vaclik a été l'un des héros de la rencontre, notamment en sortant extrêmement bien dans les pieds de Donyell Malen alors que le score était de 0-0. Sans lui, les Néerlandais seraient probablement passés.
-Cesar Azpilicueta (Espagne) : au départ de la compétition, il n'était pas titulaire dans l'esprit de Luis 
Enrique. Finalement, l'ancien Marseillais était bel et bien dans le onze contre la Croatie dans un match fou (3-3). Le latéral droit a marqué son but et a remporté six de ses dix duels au cours de la partie, il a aussi cadré deux frappes.
- Kyle Walker (Angleterre) : alors, certes, dans cette formation le défenseur de Manchester City joue à un poste de central droit dans une défense à 3, mais contre l'Allemagne, il a livré un véritable récital. Il a remporté la majorité de ses duels (5 sur 9) et il s'est montré très actif en montant fréquemment pour se rappeler aux bons souvenirs des supporters des Citizens.
- Pepe (Portugal) : s'il est bien un homme qui répond toujours présent avec le maillot du Portugal, c'est bien le défenseur central, Pepe. Bien entendu, il devient de plus en plus âgé, pour autant il fait preuve d'une réelle solidité et si les coéquipiers de Cristiano Ronaldo n'étaient pas loin de passer les Belges, c'est en grande partie parce que l'ex du Real Madrid a éteint les offensives adverses dans l'oeuf.
- Andreas Christensen (Danemark) : quelle belle équipe que celle du Danemark et ils reviennent de loin. En huitièmes de finale, ils n'ont laissé que des miettes au Pays de Galles qu'ils ont complètement atomisé (4-0). L'arrière garde, malgré la blessure de Simon Kjaer, a été impériale et c'est en grande partie grâce au joueur de Chelsea. Au menu pour lui dans ce match, une passe clé, peu courant pour un central.
- Joakim Maehle (Danemark) : les supporters de l'OM, où il a failli signer en janvier, s'en mordent les doigts. Positionné en piston gauche en sélection (il joue habituellement à droite), il a encore montré tout son talent. Deux tirs cadrés, un but, neuf duels remportés sur quatorze et 50% de dribbles réussis. Il fait partie des grands artisans de la belle épopée danoise.
- Pedri (Espagne) : le jeune milieu de terrain de l'Espagne est probablement la révélation de l'Euro. Tout passe par lui. Alors, certes, si l'Espagne a encaissé trop de buts contre la Croatie dont un contre son camp du joueur du Barça, il a réussi 58 de ses 65 passes, a offert deux passes clés et il a provoqué une réelle occasion de but. Un match bien plein.
- Tomas Holes (Tchèquie) : les Pays-Bas ne connaissaient probablement pas le défenseur du Slavia Prague. Après c'est peut-être parce qu'il a joué au milieu de terrain. Mais il leur a absolument tout fait et ce n'est pas étonnant s'il a été élu homme du match. Un but et une passe décisive pour lui à la fin du match, et une place en quart !
- Granit Xhaka (Suisse) : alors lui, c'est nous qui ne l'avons pas reconnu. Le milieu de terrain d'Arsenal, en difficulté en Angleterre, a été ultra dominant contre les Bleus et quand on sait qu'en face de lui il avait Pogba et Kanté, ce n'est pas une mince affaire. 93% de passes réussis, 3 passes clés et une décisive, la dernière, il a affolé l'équipe de France à lui tout seul.
- Kasper Dolberg (Danemark) : le buteur de l'OGC Nice est un élément qui est parfois surprenant. On a longtemps eu peur qu'il passe l'Euro comme un fantôme, mais c'est lui qui montré la voie des quarts de finale à sa nation avec deux réalisations. La première est une magnifique frappe enroulée de l'extérieur de la surface et la seconde un but opportuniste suite à une relance totalement ratée d'un défenseur. On lui souhaite pareille aventure en quart.
- Haris Seferovic (Suisse) : l'attaquant du Benfica, qui a quand même beaucoup marqué cette année, est souvent raillé. Cette fois, face à la France, il a fait parler de son talent aérien. Il ridiculise Clément Lenglet sur l'ouverture du score et il se place très bien entre les centraux sur le but qui va redonner foi aux siens à dix minutes du terme. Seferovic moqué, mais Seferovic libéré.

Cet article a été ouvert 374 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 22 sept.

lune   Il est 20:53   •   temperature 30°C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Privée de matchs à domicile, la Côte d’Ivoire se tourne vers le stade Lat Dior

2222 lectures • 0 commentaires

Sport 8 heures

L1, 7e journée: Messi forfait

394 lectures • 0 commentaires

Sport 1 jour

El Hadji Diouf : "Si Aliou Cissé ne gagne pas la CAN..."

2197 lectures • 2 commentaires

Sport 2 jours

PSG : El Hadji Diouf prend la défense de Léo Messi

1557 lectures • 1 commentaires

Sport 2 jours

Mondial tous les 2 ans : la FIFA réfléchit à modifier les calendriers internationaux

671 lectures • 0 commentaires

Sport 2 jours

Afrobasket : les Lionnes en quarts de finale !

1904 lectures • 0 commentaires

Sport 2 jours

L’Union européenne et le Sénégal s’unissent pour dire «Stop» aux accidents !

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial