Barth’ arrache Dakar, Sonko rafle Ziguinchor, Mansour Faye conserve Saint-Louis

lundi 24 janvier 2022 • 1554 lectures • 0 commentaires

Politique 3 mois Taille

Barth’ arrache Dakar, Sonko rafle Ziguinchor, Mansour Faye conserve Saint-Louis

PUBLICITÉ

IGFM - Barthélémy Dias a battu Abdoulaye Diouf Sarr à Dakar. Ousmane Sonko a gagné à Ziguinchor. Il a même été félicité par le maire sortant et frère du président de la République, Aliou Sall. A Saint-Louis, Mansour Faye, beau-frère du chef de l’Etat, a réussi à conserver son fauteuil.

Barth, nouveau Seigneur de Dakar

PUBLICITÉ


Sa victoire à la mairie de ville a éclipsé celle de Mermoz. A côté de Dakar, Barth’ a démontré les résultats d’un maire qui règne en maître dans sa commune. D’après les tendances, l’édile de Mermoz-Sacré-cœur a dépassé de loin ses adversaires. Le maire sortant était en compétition avec Soham Wardini, la maire sortante de la Ville de Dakar, Zator Mbaye, candidat investi par la majorité présidentielle, Alpha Baïla Gueye du Parti Socialiste, Bougane Gueye Dani de la coalition Gueum Sa Bopp… Barthélémy Dias qui dirigeait la liste de Yewwi Askan Wi a été reconduit sans grandes difficultés.

PUBLICITÉ


Dans les trois grands centres de la commune, il est arrivé largement en tête. Au centre Mass Massaër Niane, par exemple, Barthélémy Diaz a remporté la victoire haut la manche, avec 1155 voix en sa faveur. Une performance qu'il a aussi presque réussie à Nafissatou Niang, lieu de vote du maire sortant de la ville de Dakar, Soham Wardini. La même tendance s’est dégagée à la fin du dépouillement au centre «Woré», au Lycée «Galandou Diouf», ainsi qu’à l’école « Liberté 5» où Zator Mbaye et Bougane Gueye Dany ont effectué leur devoir civique. En gagnant dans l'ensemble des six centres de vote de la commune, Barthélémy Diaz a ainsi réussi une prouesse. Dans les rues de la commune, les partisans du candidat sortant, réconfortés par ces tendances favorables, ont montré leur joie et leur unité en sillonnant les différentes artères de la commune à travers une caravane.


Ousmane Sonko, roi de la Casamance


C’est un véritable séisme électoral qui a secoué hier, dimanche 23 janvier 2022, la commune de Ziguinchor, après la publication des résultats provisoires des élections locales. Le maire sortant, Abdoulaye Baldé qui est à la tête de la mairie de la commune depuis 2009 et sa coalition «UCS Mbolo», tout comme la coalition présidentielle Bby, conduite par le ministre Benoit Sambou, ont été malmenés dans leurs centres et lieux de vote par le leader du parti Pastef/Les Patriotes, Ousmane Sonko, tête de liste communale de la coalition «Yewi Askan Wi».


Dans le centre Malick Fall au quartier Escale où le ministre Benoit Sambou a voté et plus exactement au bureau  1, la coalition BBY a obtenu 54 voix, YAW 103 voix et UCS Mbolo 67 voix. Dans le centre Amath Barry où a voté au bureau 9 le président du Casa sport, candidat de BBY, Seydou Sané pour la conquête du département, Bby a obtenu 33 voix, YAW 170 voix, Ucs Mbolo 67 voix. Ces tendances ont été également notées dans le reste des bureaux de vote dudit centre (Amath Barry). A Santhiaba, dans le centre de santé «Dispensaire Santhiaba» où la tête de liste de l’UCS Mbolo, Abdoulaye Baldé a accompli son devoir citoyen, au bureau 3, BBY a obtenu 22 voix, YAW 107 voix, Ucs Mbolo 89 voix. Pour le département, Yaw a obtenu 111 voix, BBY 33, UCS Mbolo 123. Contrairement à ce que l’on craignait, les élections locales se sont dans l’ensemble bien déroulées dans la commune de Ziguinchor qui a comptabilisé 99.318 électeurs. Une mise qui a été finalement raflée largement par la coalition «Yewi Askan Wi». Ouverts à 8h, les 193 bureaux de vote installés pour la circonstance, ont fermé leurs portes à 18 heures partout dans le territoire communal et départemental. Seulement, force est de reconnaître que le taux de participation n’a pas été élevé.


Mansour Faye conserve Saint-Louis


Maire sortant de la ville de Saint Louis, Mansour Faye a damé le pion à ses 7 concurrents dans son centre de vote. À l’Ecole Macodou Ndiaye, il a obtenu plus de vote que les autres candidats qui lui disputaient son écharpe. Il caracole à la première place dans son lieu de vote avec 1.559 voix, sous la bannière de Benno Bokk Yakaar, suivi respectivement par le candidat Abba Mbaye de la Coalition Yewwi Askan Wi (573 voix). Le Parti de l’espoir et du progrès (Pep) de Mary Teuw Niane a obtenu 180 voix. Arrivent ensuite Coalition Wallu Sénégal (Mayoro Faye) avec 112 votes ; Gueum sa Bop (99) Alternance les verts (33) ; Gox Yu Bess (19) ; Union citoyenne Bount Bi (16).


Beau-frère du président qui recherchait un second mandat, Mansour Faye a bénéficié de la confiance des électeurs dans son centre de vote sis au Ndiolofène. Il y a fait la razzia dans son bureau de vote en créant une marge de 112 voix entre son second et lui. Et ce en obtenant 173 voix contre 61 pour Yewwi Askan Wi ; 23 pour le Pep ; 22 pour Wallu Sénégal ; 10 pour Gueum sa Bop.

Cet article a été ouvert 1554 fois.

Publié par

Daouda Mine

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial