Colonel Ibrahima Gueye: « Il y a beaucoup de menaces sur les aires protégées de l’Afrique de l’Ouest »

lundi 4 décembre 2023 • 244 lectures • 0 commentaires

Environnement 4 mois Taille

Colonel Ibrahima Gueye: « Il y a beaucoup de menaces sur les aires protégées de l’Afrique de l’Ouest »

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) La réunion technique d’enrichissement du Projet de Stratégie régionale portant gouvernance des aires protégées de l’Afrique de l’Ouest s’est ouverte ce lundi à Dakar et ce jusqu’au 6 décembre prochain. Le Colonel Ibrahima Guèye, Conseiller technique à la Direction des Parcs Nationaux, venu représenter le Directeur des Parcs nationaux, a attiré l’attenion sur les menaces qui pèsent sur les aires protégées de l’Afrique de l’Ouest, notamment les effets néfastes des changements climatiques que s

Le Colonel Ibrahima Guèye, Conseiller technique à la Direction des Parcs Nationaux, venu représenter le Directeur des Parcs nationaux, a attiré l'attenion sur les menaces qui pèsent sur les aires protégées de l'Afrique de l'Ouest, notamment les effets néfastes des changements climatiques que sont la sécheresse, l'élevation du niveau de la mer, l'érosion côtière etc...

PUBLICITÉ


Il y a d'autres types de menaces, comme les impacts négatifs issus des industries extratives, la reconversion d'habitat, l'urbanisation galopante, le phénomène de la prolifération des espèces envahissantes, les phénomènes de pollution, la criminalité environnementale en d'autres termes le braconage . Tous ces phénomènes constituent des menaces sur la biodiversité, les aires protégées en Afrique de l'Ouest.

PUBLICITÉ


L'importance de la stratégie régionale de gouvernance d'aires protégées réside dans le fait qu'elle doit être une approche d'harmonisation des politiques de protection, de gouvernance, de gestion des aires protégées, sous l'égide de la commission Uemoa Cedeao. La stratégie cherche à avoir un plan directeur de tous les 16 pays de l'Afrique de l'Ouest afin de parler le même langage, d'utiliser les mêmes outils, les mêmes méthodes d'intervention, de valorisation des ressources de la biodiversité; c'est en cela que réside l'importance de réexaminer la proposition de stratégie, pour avoir déjà le soutien des organisations régionales en termes de priorités aussi dans la sous-région, l'espace Cedeao et la Mauritanie pour asseoir des modes de gestion des aires protégées harmonisées au niveau des politiques, des projets.

Cet article a été ouvert 244 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial