La Fao et l'Anpej renforcent la capacité des jeunes agri-entrepreneurs

mardi 28 novembre 2023 • 224 lectures • 0 commentaires

Environnement 4 mois Taille

La Fao et l'Anpej renforcent la capacité des jeunes agri-entrepreneurs

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Dans le cadre de la mise en oeuvre du Protocole d'Accord signe avec la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l Agriculture), l'Anpej et son partenaire organisent une serie de sessions de formation sur le renforcement des criteres de ciblage d appui a l'investissement des jeunes agri entrepreneurs.

L'objectif de ce programme de formation est de soutenir les acteurs a creer un environnement favorable aux investissements responsables dans l agriculture et les systemes alimentaires à travers le renforcement du ciblage des programmes et politiques d'appui à l'investissement des jeunes agri entrepreneurs pour une triple performance économique, sociale et environnementale.

PUBLICITÉ


Dans son discours, le Directeur général de l'Anef a indiqué que l’alignement sur les principes pour un investissement responsable dans l’agriculture et les systèmes alimentaires nous interpelle tous. Il nous pousse, de manière inéluctable, à changer d’approches et à inscrire nos actions dans le cadre de l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD). 
 
C’est ce qui est reflété à travers la signature du Protocole d’accord entre la FAO et l’ANPEJ, essentiellement orienté vers le « Renforcement des critères de ciblage des projets et programmes d’appui aux jeunes agri-preneurs pour un investissement responsable dans l’Agriculture et les systèmes alimentaires. 
 
En effet, l’étude menée dans ce cadre a montré la nécessité pour les acteurs d’aller vers l’intégration des principes CSA-IRA dans la mise en œuvre des projets et programmes et le ciblage des bénéficiaires. 
 
Cette étude qui a été menée de façon inclusive sur l’ensemble du territoire national a abouti à des recommandations pertinentes recensées dans le rapport final et qui feront l’objet d’un suivi permanent pour leur mise en application. 
 
 
Cette étude a permis en même temps de faire la cartographie des principaux mécanismes d’appui à l’investissement des jeunes agri-preneurs au Sénégal. Le but ultime étant de favoriser une meilleure harmonisation des interventions et l’adoption de bonnes pratiques capables de réduire la vulnérabilité des jeunes et de résorber progressivement le taux de chômage estimé à 21,9% au quatrième trimestre 2022 selon l’ANSD. 
 
Enfin, pour conforter la démarche entreprise dans le cadre du protocole, une grille d’analyse des projets d’investissement des jeunes agri entrepreneurs, prototype aligné sur les CSA-IRA pour un ciblage renforcé, a été élaborée. Cette grille va constituer un important outil d’analyse et permettra à chaque acteur d’adapter et d’améliorer les critères de ciblage de base proposé selon son propre contexte. 
 
 
Ces résultats issus de la mise en œuvre du Protocole d’accord, montrent à suffisance la pertinence de la thématique sur les investissements responsables dans l’agriculture et les systèmes alimentaires et les avantages et opportunités que les jeunes peuvent en tirer. 
 
En ce sens, j’interpelle l’ensemble des acteurs de l’écosystème à s’approprier les résultats de ces études et s’imprégner davantage des principes pour un investissement responsable dans l’agriculture et les systèmes alimentaires.  
 
 
La formation qui nous réunit aujourd’hui pour une durée de 04 jours, constitue une étape importante dans le processus de consolidation des connaissances acquises sur la thématique des investissements responsables dans l’agriculture et les systèmes alimentaires. 
 
Au demeurant, cette session sera l’occasion de co-construire avec les acteurs de l’écosystème un parcours entrepreneurial aligné sur les principes IRA afin d’offrir aux jeunes agri entrepreneurs, l’accompagnement et les outils nécessaires à leur insertion durable dans les chaines de valeur agro-sylvopastorales et halieutiques. 
 
 
 
Ce projet, au-delà du soutien qu’il pourra apporter aux jeunes agrientrepreneurs pour les pousser à investir dans des projets qui rendent les chaines de valeur agro-sylvo-pastorales et halieutiques plus efficaces, durables et productifs, permettra de renforcer le Modèle d’Insertion des Jeunes Agripreneurs mise en œuvre par l’ANPEJ grâce à l’appui de la FAO dans les volets accompagnement et accès aux ressources productives. 
 
Cela démontre encore une fois, toute l’importance que les plus hautes autorités de ce pays en particulier son S.E. Macky Sall, Président de la République, accordent à l’insertion des jeunes dans le secteur agro-sylvopastoral et Halieutique. 
 
En atteste les nombreuses initiatives, projets et programmes, structures d’accompagnement et d’encadrement, structure de financement, mis en place pour faciliter l’insertion durable des jeunes qui représentent plus de la moitié de la population. 
 
Il nous faut donc impérativement trouver des solutions adaptées, à-même d’absorber le plus grand nombre de chercheurs d’emplois sur le marché du travail et ainsi juguler le phénomène de la migration irrégulière. 
 
 

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 224 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial