Le présumé "agent de la garde nationale" de la Guinée Bissau enlevé, torturé puis…

vendredi 13 janvier 2023 • 1189 lectures • 0 commentaires

Société 2 semaines Taille

Le présumé \

PUBLICITÉ

C'est l'histoire de l'arroseur arrosé. Tout démarre le 31 décembre 2022, pendant que toute la planète fêtait le Saint-Sylvestre, un homme était solidement ligoté sur la plage de Malika, par un groupe de quatre jeunes qui, à coups de bâtons, l'ont torturé jusqu'à l'aube.

Les garçons qui ont monté un commando avaient réussi, peu avant, à traquer l'individu avant de le trouver à son domicile. Il est enlevé et conduit sur la plage de Malika. Là, loin des regards indiscrets, l'homme est battu, ses cris couverts par les vagues, n'ont alerté personne, relate L'Observateur.

PUBLICITÉ


Lorsqu'il a été libéré, très mal-en-point, la victime identifiée sous le nom de Mounirou B, va se présenter quelques jours plus tard à la Brigade de recherches de la Gendarmerie de Keur Massar. Muni d'un certificat médical, il dépose une plainte contre le groupe de jeunes. Aux gendarmes, il confiera qu'il est membre de la Garde nationale de la Guinée-Bissau. Au terme de son audition, le Major Abdoul Aziz Kandji, perplexe, mobilise tout de même ses éléments et lance la traque pour retrouver les mis en cause. Hélas, à l'arrestation des quatre garçons, les gendarmes de la Brigade de recherches découvrent toute la vérité.

De la contrefaçon à l'enlèvement

Au cours de l'année 2022, deux jeunes Sénégalais désirant faire fortune sans aucun effort, s'étaient liés d'amitié avec un ressortissant bissau-guinéen qui leur a été présenté comme un As dans la contrefaçon de billets de banque. L'individu loquace réussit à les convaincre par une opération de démonstration, qui laissait ces jeunes sans voix. C'est alors qu'ils vont s'empresser de rassembler toutes leurs économies et remettent ainsi 2 millions de FCfa à Mounirou B. lequel s'était engagé à les multiplier pour leur retourner 6 millions de FCfa.

Hélas, dès qu'il a fini d'empocher l'argent, Mounirou B. quitte le Sénégal sur la pointe des pieds et retourne tranquillement dans son pays natal, la Guinée-Bissau où il dépense l'argent sans compter. Surpris, les deux jeunes, découvrant qu'ils ont été roulés dans la farine, ruminent leur colère et passent à autre chose sans aucun espoir de retrouver un jour Mounirou B.

Au courant de la dernière semaine du mois de décembre 2022, Mounirou B. qui avait la nostalgie du Sénégal, quitte son pays natal, la Guinée-Bissau, et débarque à Keur Massar. Habitué à escroquer, il était à l'affut, guettait des individus pour étaler ses talents de multiplicateur de billets de banque et les rouler dans la farine.

Il sera perdu par sa rencontre fortuite avec les deux garçons qui, sans qu'il ne s'en rende compte, vont le suivre jusqu'à son domicile, avant de décider de l'enlever. Pour mener à bien l'expédition punitive, les deux jeunes Sénégalais font appel à deux de leurs camarades pour monter un «commando» et passer à l'action dans la nuit du 31 décembre 2022.

Des millions en faux billets découverts chez lui

Un enlèvement qu'ils ont réussi avant de conduire Mounirou B. sur le littoral de la plage de Malika. Battu et torturé pendant toute la nuit du 31 décembre 2022, il n'a eu de répit que lorsque les quatre garçons ont convenu d'appeler son logeur pour lui demander de leur retourner les deux millions, afin que Mounirou B. soit libéré.

Face au mutisme du logeur, les quatre garçons, accompagnés de Mounirou très mal-en-point, débarquent au domicile du logeur et emportent avec eux un véhicule appartenant au présumé membre de la Garde nationale bissau-guinéenne.

Après l'avoir démasqué, les gendarmes de la Brigade de recherches de Keur Massar ont perquisitionné la chambre de Mounirou où ils ont découvert trois millions de FCfa en faux billets de banque, sous la forme de coupures de dix mille. En sus de deux Cartes nationales d'identité portant l'effigie de Mounirou. Sur une d'elle, il porte le nom de Mounirou, pendant que sur l'autre, il s'affiche au nom de Serigne Fallou Diop.

PUBLICITÉ


Mounirou et son logeur ont été déférés au parquet, hier jeudi, pour escroquerie, contrefaçon de billets de banque et complicité, pendant que les quatre jeunes Sénégalais ont été également conduits au parquet pour enlèvement, séquestration et chantage

Cet article a été ouvert 1189 fois.

Publié par

Hawa Signaté

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 30 janv.

lune   Il est 04:23   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Prison de Bignona : Un fugitif arrêté à Kolda !

667 lectures • 0 commentaires

Société 15 heures

La "tiktokeuse" qui montre aux dames comment faire pour ne pas avoir de coépouse...

1850 lectures • 2 commentaires

Société 1 jour

«Le TER propriété de la France ?» : Les explications du gouvernement!

1959 lectures • 5 commentaires

Société 1 jour

"Le Président Wade et moi...", les confidences inédites du chauffeur de Me Wade !

2274 lectures • 0 commentaires

Société 1 jour

Affaire Sweet Beauty : Une nouvelle arrestation

3028 lectures • 7 commentaires

Société 1 jour

Accident : Deux morts et un blessé à ...

886 lectures • 0 commentaires

Société 3 jours

Un vaste réseau de détournement démantelé à Teyliom LOGISTICS.

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial