L’imam de la mosquée de Rebeuss accusé d’avoir détourné 2 millions F Cfa

Société

IGFM – L’imam de la mosquée de Rebeuss, Babacar Diagne a comparu hier jeudi, à la barre du tribunal correctionnel de Dakar. Le prévenu est accusé d’avoir détourné une dotation de la mairie de Dakar à la mosquée, portant sur 2 millions F Cfa. Il connaitra son sort le 26 décembre prochain.

La mosquée de Rebeuss est secouée par un scandale de détournement. Une guerre autour de l’Imamat opposant les deux préposés à diriger la prière, Omar Diéne et Babacar Diagne. Ce dernier est accusé d’avoir détourné une somme de 2 millions FCfa. L’affaire a atterri à la barre du tribunal correctionnel de Dakar où les imams ont soldé leurs comptes. Le contentieux remonte à 2017. A l’époque, la mairie de Dakar-Plateau avait octroyé 2 millions F Cfa à la mosquée en guise de dotation. Une somme que l’Imam Babacar Diagne a reçue par chèque. Aujourd’hui, l’Imam Omar Diène qui était hors du pays n’est pas content de la gestion de la caisse du lieu de culte. Ce qui a provoqué la querelle au sein de la mosquée, créant deux clans. Ils ont eu à se bagarrer à deux reprises avant que la mosquée ne soit fermée provisoirement par décision préfectorale.

Omar Diène a ainsi déposé une plainte contre Babacar Diagne pour abus de confiance. L’affaire a été jugée par le tribunal correctionnel de Dakar. A la barre, le prévenu, Babacar Diagne, a reconnu avoir reçu la dotation de la mairie de Dakar-Plateau. Mais il a réfuté l’accusation, soutenant qu’il a rénové la mosquée avec une partie de la somme. Avec le reste il a fait du social. «Je suis l’imam principal du quartier. Quand j’ai reçu l’argent de la ville de Dakar, j’ai commencé à rénover la mosquée. Malheureusement, je n’ai pas pu achever le chantier car Omar Diène s’y opposait. Il a même coupé les installations électriques. J’avais informé tout le monde à travers la radio de la mosquée de la dotation de la mairie. Parfois je donnais de l’argent à certaines familles pauvres pour leur venir en aide. Pendant tout ce temps, Omar était en prison», explique le prévenu.

Ses déclarations sont réfutées par la partie civile, Omar Diéne. Se proclamant l’imam principal, il révèle qu’il a financé à hauteur de 7 millions FCfa la construction de la mosquée. A l’en croire, le plaignant, Babacar Diagne est le 3e imam. «Le maire de Dakar avait mis le chèque au porteur. Et c’est lui l’avait déchiré, prétextant qu’il ne l’a pas fait exprès. Et il a demandé qu’on mette le chèque à son nom. Il a reçu 2 millions. Et il a utilisé l’argent à des fins personnelles. Il a quémandé de l’argent à des Libanais et aux habitants du quartier pour le compte de la mosquée. Et personne n’a vu cet argent. Il a aussi emprunté 850 000 F Cfa au fils du 2e imam pour refaire la mosquée. Alors qu’on a un trésorier. Des membre de sa famille m’ont agressé à deux reprises», charge le plaignant. Interpellé sur les raisons de son absence, Omar Diéne rétorque : «J’étais en Israël. Mais en 2018, j’ai purgé une peine de 2 mois ferme pour détournement de fonds à la grande mosquée de Dakar», dit-il. Entendu à titre de témoin, Mamadou Diallo a soutenu que le prévenu est l’imam principal de la mosquée. Et il a réfectionné le lieu de culte. Le trésorier, Babacar Fall, a révélé que la mosquée a été rénovée avec des dons de certaines bonnes volontés du quartier.

Le conseiller de la partie civile, Me Ibrahima Mbengue, a réclamé la somme de 2,5 millions FCfa pour toutes causes de préjudices confondus. Le procureur a requis la relaxe pure et simple. La défense assurée par Me Khadim Kébé et Me Arona Basse a évoqué l’irrecevable de la constitution de la partie civile pour défaut de qualité. Les robes noires ont plaidé la relaxe de leur client. L’affaire sera vidée le 26 décembre prochain.

DOUDOU DIOP