Renvoyé devant la chambre criminelle : Sonko fait des révélations

jeudi 19 janvier 2023 • 3448 lectures • 8 commentaires

Politique 1 semaine Taille

Renvoyé devant la chambre criminelle : Sonko fait des révélations

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Hier mercredi, le juge d’instruction a notifié aux avocats, dans le dossier Sweet Beauté, le renvoi vers la chambre criminelle. Aujourd’hui, le leader du Pastef a fait face à la presse.

Devant les journalistes, Ousmane sonko n’a pas raté les personnes qui, selon lui, sont au cœur de ce « complot ». Il considère que ceci est un scénario dicté par Me Dior Diagne, épouse de l'actuel ministre de l'intérieur, Antoine Félix Diom. «Dès le début de cette affaire, madame Dior Diagne avait fait fuiter un sms dans lequel elle définissait le plan. Elle avait indiqué que dans ce dossier, il ne faut surtout pas l'arrêter ou l’emprisonner, il faut l'inculper, le convoquer, que les juges lui posent des questions, qu’on programme le procès, qu’on lui arrache un aveu afin de le discréditer aux yeux des Sénégalais», déclare Ousmane Sonko. Pour lui, l’annonce de ce procès prouve que le scénario de la dame est bien respecté. 

Toujours sur la liste des personnes qui sont autour de ce complot, Ousmane Sonko a évoqué l’ancien procureur de la République, Serigne Bassirou Gueye, qu’il considère même comme étant un éminent acteur du complot : «L’histoire l'a prouvé parce qu’un rapport interne de la gendarmerie a montré qu’il trafiquait le PV de la gendarmerie pour pouvoir me charger et enlever des éléments en décharge», lance-t-il. 

Sur sa liste des membres du complot, Sonko y ajoute désormais le doyen des juges, Maham Diallo. Pour lui, ce dernier est illégitime dans ce dossier puisque depuis le début il avait fait un poste Facebook pour l’enfoncer. Il ne s'arrête pas là et déclare que le juge a été choisi par Macky Sall pour ce dossier sur des bases de parenté et sur des bases régionalistes.

Pour Ousmane Sonko, le procès était déjà décidé parce qu'au moment même de l'instruction, des travaux ont été faits au tribunal pour préparer le procès.

PUBLICITÉ



 

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 3448 fois.

Publié par

Ndeye Rokheya Thiane

editor

8 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial