igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Ziguinchor : Après une cavale, le fugitif Amadou Diallo déféré pour vol suivi d’assassinat…

Société

iGFM-(Dakar) Amadou Diallo âgé de 23 ans, né en Guinée Conakry, sans profession, sans domicile fixe n’a pas voulu aller trop loin dans son audition face aux policiers enquêteurs. Il a fait mine d’être un dépressif.

Envoyé à la citadelle du silence depuis le mois d’août 2016 pour vol suivi d’assassinat avec actes de barbaries sur un vigile de la SONATEL à Ziguinchor, Amadou Diallo a été à nouveau arrêté par la police. C’est en effet, ce 11 février 20 vers 17 heures que le sieur Amadou Diallo, de son retour d’exil après avoir été transféré à l’hôpital psychiatrique de Thiaroye à Dakar, va visiter la maison d’un honnête citoyen dans le quartier de Goumel, dans la périphérie de Ziguinchor. Il s’est introduit par escalade dans une maison au quartier escale.  Amadou Diallo va escalader le mur avant de s’introduire dans la maison  en l’absence des propriétaires. Il s’assoit tranquillement dans la salon où il va prendra son repas avant d’emporter la somme de 1.000 FCFA. C’est la fille du propriétaire de la maison, de retour de l’école, qui va le surprendre. Ses cris ont alerté le voisinage qui est venu aussitôt à son secours. Amadou Diallo a vite été maitrisé par les voisins qui, à leur tour, ont alerté les policiers. Il a été déféré ce mercredi, inculpé pour vol et placé sous mandat de dépôt avec la Maison d’arrêt et de correction de Ziguinchor

Il avait été arrêté en 2016 pour vol suivi de meurtre

Dans la matinée du samedi 06 aout 2016, aux environs de 07 heures 10 minutes notre service a été avisée par le sieur A G, vigile de l’entreprise Assal sécurité en fonction à la Sonatel de Ziguinchor, de la découverte du corps sans vie de son collègue identifié comme suit : Ansoumana Sané né le 10/10/1978 à Bignona de Youssouf et d’Aissa Ly, vigile de l’entreprise Assal en service à la Sonatel de Ziguinchor, dans l’arrière cour de l’enceinte de l’entreprise de télécommunication. En effet, le sieur Guèye qui était venu pour relever son collègue avait ce jour-là, aperçu à travers  les grilles du portail menant au parking et faisant face au Tribunal régional de Ziguinchor, son collègue dans une position inconfortable. Il était couché sur le dos, la tête droite au ciel, pieds nus, les mains étalées. Croyant que ce dernier s’adonnait au sport, il l’a appelé à plusieurs reprises en ces termes «l’ancien la relève est venue» mais sans réponse et aucune réaction, il s’est résigné à aller alerter la police qui est à côté. Sans désemparer, les policiers se sont transportés sur les lieux aux fins de constatations. Arrivés sur les lieux, situés au quartier Escale entre la Brigade Mobile de la Sureté et la Maison d’arrêt et de correction de Ziguinchor, ils ont découvert le corps d’un individu couché sur le dos, les deux bras étalés, pieds nus, la tête en direction du ciel, le visage couvert de sang, quatre blessures béantes, une au niveau de la lèvre inférieure, une en dessous du menton, une au niveau de la tempe à hauteur de l’arcade sourcilière droite et une autre au niveau du crâne.  

 

A un mètre, se trouve un couteau et une commande de climatiseur certainement détenus par la victime avant sa mort. Une inspection des alentours de la scène de crime avait ainsi permis aux policiers enquêteurs de découvrir une pelle mal cachée sous un scooter de marque  x citinc 250 i  garé de l’autre côté de la cour avec le manche et le bout tachetés de sang. Aux alentours, ils découvrent des traces de pieds nus à côté du scooter, dans plusieurs endroits de l’arrière cour et en direction du portail sud menant vers la sortie. Après les constatations, le corps sans vie de la victime a été déposé à la morgue de l’hôpital régional par les sapeurs-pompiers et  une réquisition a été adressée au médecin légiste pour déterminer les circonstances de la mortLes objets trouvés sur les lieux ont été mis sous scellés.

IGFM

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT