Euro 2020 : les Pays-Bas réussissent leur grand retour

dimanche 13 juin 2021 • 399 lectures • 0 commentaires

Sport 1 mois Taille

Euro 2020 : les Pays-Bas réussissent leur grand retour

Après 7 ans d'absence sur la scène internationale, retour réussi pour les Pays-Bas, qui se sont fait très peur contre l'Ukraine mais qui se sont imposés de justesse au terme d'un match de très grande qualité (3-2). Les Oranjes ont pu compter sur le soutien de leur public à Amsterdam pour disposer d'une vaillante Zbirna, et rejoignent l'Autriche en tête du groupe C de cet Euro 2020.

La rencontre de ce dimanche soir nous offrait un duel alléchant entre les Pays-Bas et l'Ukraine, deux nations qui avaient l'envie de rejoindre l'Autriche, victorieuse de la Macédoine du Nord un peu plus tôt dans la journée (3-1), en tête du groupe C de cet Euro 2020. Après avoir manqué l'Euro 2016 et la Coupe du Monde 2018, les Oranjes entamaient la première de leurs trois rencontres disputées à domicile dans une Johan Cruijff Arena (Amsterdam) chauffée de 16 000 personnes, dont 200 Ukrainiens. A la surprise générale, Frank de Boer, privé de Matthijs de Ligt (blessé à l'aine), optait pour un 3-5-2, un choix vivement critiqué bouleversant les habitudes néerlandaises, avec la titularisation de Stefan de Vrij, du néo-Parisien et capitaine Georginio Wijnaldum, de Frenkie de Jong ou encore de Memphis Depay. Le sélectionneur ukrainien Andreï Chevtchenko misait lui sur un 4-3-3 pour déjouer les pronostics avec Oleksandr Zinchenko, Ruslan Malinovskiy ou encore Roman Yaremchuk.


Ce match démarrait sur un très gros rythme. Sur leur première possession, les Ukrainiens amenaient le danger dans la surface du vétéran Stekelenburg (38 ans). Mais dans la foulée, profitant d'une erreur de transmission au milieu de terrain, Depay se projetait et faisait la différence, d'un petit pont, avant d'obliger Bushchan à se détendre pour repousser sa frappe à l'entrée de la surface (2e). La pression s'intensifiait quand Dumfries butait sur le portier adverse à bout portant (6e) et que Wijnaldum loupait de peu le cadre (7e) dans la surface. Les Pays-Bas avaient la mainmise sur le ballon, tentant de trouver la faille contre une Zbirna sortant peu à peu la tête de l'eau mais qui perdait Zubkov sur blessure, remplacé par Marlon (13e). Les débats s'équilibraient légèrement, l'Ukraine resserrant la vis pour calmer les locaux mais ne parvenant pas à garder le cuir entre les pieds. Face à un Weghorst en renard, Bushchan, impeccable, intervenait parfaitement dans les pieds du Batave (27e), alors que quelques secondes plus tard, van Aanholt taclait parfaitement Yaremchuk dans sa surface pour sauver les siens (28e).


Incroyable scénario en seconde période


Si le rythme baissait d'un cran après 30 minutes très intéressantes à suivre, le portier du Dynamo Kiev gardait sa vigilance intacte pour repousser magistralement d'une main gauche très ferme une reprise de volée instantanée de Wijnaldum (39e) avant que Dumfries, parfaitement servi au second poteau par Depay, ne manque de manière difficilement explicable son coup de casque à bout portant (40e). Après la pause, le match repartait sur un faux rythme. Jusqu'à ce que Wijnaldum suive parfaitement un centre au ras du sol repoussé par Bushchan pour ouvrir le score d'un enroulé pied gauche envoyant le ballon en lucarne (1-0, 52e). De quoi parfaitement lancer les Oranjes, qui doublaient grâce à Weghorst, reprenant victorieusement sans se poser de question un ballon mal dégagé par Matviyenko (2-0, 58e), une réalisation validée par la VAR.


Sonnée par ces deux buts rapides, la Zbirna reprenait ses esprits, faisant le dos rond et procédant en contre tout en sentant qu'il y avait un coup à jouer dans cette défense batave. Et la lumière arrivait d'abord de Yarmolenko, qui envoyait un missile somptueux du gauche aux 20 mètres dans la lucarne de Stekelenburg (2-1, 75e). Comme les Pays-Bas, l'Ukraine inscrivait un deuxième but coup sur coup, par l'intermédiaire de Yaremchuk, égalisant d'une tête décroisée sur un service parfait de Malinovskyi sur coup franc côté gauche (2-2, 78e). Mais dans ce match fou, ce sont bien les Oranjes qui ont eu le dernier mot. Aussi imprécis que dangereux dans cette partie, Dumfries, bien servi par Aké, plaçait lui aussi une tête imparable pour offrir la victoire au peuple néerlandais (3-2, 85e). Grâce à cette victoire, les Bataves rejoignent l'Autriche en tête de ce groupe C, une nation qu'ils affronteront le 17 juin prochain dans un match décisif pour la 1ère place.



Avec Footmercato

Cet article a été ouvert 399 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial