"Je n'imaginais pas perdre mon premier combat sans Pape Dia"

dimanche 2 janvier 2022 • 1173 lectures • 0 commentaires

Sport 3 semaines Taille

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Vainqueur de Balla Gaye 2 pour la deuxième fois, Bombardier a déclaré sur Lutte TV, qu'il n'imaginait pas perdre son premier combat sans son frère Pape Dia et ex manager décédé il y a plus d'un an.

"Ma famille était stresséé et mon adversaire ne faisait que parler. Mais, de mon côté, je ne me stresse jamais. Je n'ai mis aucun détail de côté. J'ai respecté tout ce qu'on m'avait dit. Je me devais de rester calme car l'arène nationale est beaucoup plus proche de là où habite mon adversaire.
Avant le combat, j'ai su que je suis plus prêt que mon adversaire. La communication est très importante. Il faut respecter son adversaire. Il me dit souvent que je suis un vieux. Maintenant le vieux a gagné et lui il est comment?
Je voulais prouver aux Sénégalais que Balla Gaye n'est pas meilleur que moi. J'ai accepté de poursuivre le combat car je savais qu'il ne pourra jamais me terrasser. Il sait que j'ai plus de force que lui. Ce, à deux reprises. La preuve, j'ai voulu cet accrochage. Il se fatigue vite et j'ai remarqué cela lors de notre premier accrochage. Je connais ses tactiques, qualités, ses faiblesses et au début j'ai fait exprès de lui montrer que je le craignais. Je me rappelle, c'était lors de notre voyage en Italie.
Sur ce combat, j'ai lutté en pensant à Pape Dia. J'ai pensé à lui durant tout le combat. Car, je voulais qu'il assiste à cette victoire. Je n'imaginais pas perdre mon premier combat sans Pape Dia. Je lui rends hommage."

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1173 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial