"Je souhaite que le public malien ne soit pas déçu" (Coach U23 Mali)

mardi 28 mars 2023 • 1373 lectures • 0 commentaires

Sport 1 an Taille

PUBLICITÉ

iGFM (Bamako) L'entraîneur de l'équipe U23 du Mali, Badra Diallo, a déclaré en conférence de presse d'avant-match, qu'il ne souhaite pas que le public soit déçu après le coup de sifflet finale du derby Mali-Sénégal, de ce mardi, comptant pour la manche retour qualificative à la Coupe d'Afrique des Nations des moins de 23 ans.

Nous sommes prêts. Sinon, on ne va pas jouer. Cela engage deux grosses nations du football ouest africain, deux pays frères. Chacun va défendre le drapeau de son pays, ses couleurs. C’est un enjeu énorme pour les deux pays. Dommage qu’on se retrouve face à face. Notre zone se retrouve dans ce tirage alors que d’autres comme le Burkina méritaient aussi de se retrouver en CAN.

On va débuter le match avec 2-0 déjà. Au coup d’envoi, les Sénégalais sont déjà qualifiés. Il reste à combler le gap. On y travaille depuis toute la semaine. La dernière séance est juste une reconnaissance. Nous allons jouer nos chances à fonds.

Discours

"Le discours, je le garderai pour mes joueurs. Ce qui a changé c’est valable aussi pour le Sénégal. Nous avons convoqué des expatriés qui avaient deux jours de préparation avant le match aller. On a longuement parlé avec les joueurs. Nous avons pris deux buts avant de faire une bonne deuxième période. Nous avons marqué avant de se faire rattraper. Il y a des buts évitables, le deuxième sur une perte de balle. Ce sont de petites erreurs sans négliger la valeur et la qualité des Sénégalais. Ce sont deux équipes joueuses. Il faut avoir un bon mental. C’est un match d’homme, un derby, un match qu’il faut gagner en montrant plus d’envie, plus d’application et de réussite. Nous avons eu le temps de les découvrir et les observer. C’est à nous de voir ce qui n’a pas marché et de corriger."

Renforts

"L’avantage des 4 jours est que nous avons bien travaillé, corrigé certaines choses. Les renforts, ce sont des joueurs de la sélection qui étaient là avec nous. C’est un plus. Mais je mise sur toute mon équipe, ce sont de bons joueurs."

Faiblesse du Sénégal

"Le football est un peu compliqué. Chaque équipe a mon moment fort et son temps faible. Ils ont profité de ça. Demain, ce sera un autre match. Au coup d’envoi, on est éliminé, il faut que les choses changent. Il faut être très prudent. Le match de Dakar n’est pas celui de demain. Tout ce que je souhaite est que mes joueurs soient prêts et que le public malien ne soit pas déçu."

Stratégie

"On a deux buts à remonter. En restant derrière, ça ne règle pas le problème. Mais il ne faut pas se jeter dans la gueule du loup. C’est comme en boxe, on donne des coups tout en évitant d’en recevoir. Avant on avait une génération talentueuse mais pas tactique. Aujourd’hui, ce sont des équipes intelligentes. Où il faut se méfier, profiter des petites faiblesses, ne pas confondre vitesse et précipitation. L’enjeu est là mais il ne faut que cela tue le jeu. Ce sera très intéressant."

Mamadou Salif GUEYE (Envoyé Spécial à Bamako, Mali)

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1373 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial